Participer
Communiqué de presse

Politique d’asile pour la galerie

Plus de deux ans après son entrée en fonction la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf présente enfin une révision partielle de la loi fédérale sur l’asile et les étrangers. Ses propositions…

Plus de deux ans après son entrée en fonction la conseillère fédérale Eveline Widmer-Schlumpf présente enfin une révision partielle de la loi fédérale sur l’asile et les étrangers. Ses propositions n’apportent strictement aucune solution à cette problématique lancinante.

La réforme proposée est non seulement inutile contre l’afflux de requérants d’asile nigérians qu’il faudrait enfin pouvoir renvoyer dans leur pays; elle va même jusqu’à ancrer dans la loi le jugement problématique du Tribunal administratif fédéral concernant l’admission provisoire de déserteurs et d’objecteurs de conscience. C’est dire que la Suisse deviendra la destination privilégiée de la communauté mondiale des déserteurs et objecteurs. Il faut savoir à ce propos que le statut de personne admise provisoirement est bien plus confortable légalement parlant que celui de requérant d’asile. Une fois de plus on argue du droit international public pour justifier des inepties. Dans sa réponse à la procédure de consultation, l’UDC avait clairement demandé l’exclusion sans exception de l’objection de conscience et de la désertion de la liste des motifs justifiant une demande d’asile.

Le message que le Conseil fédéral adresse au Parlement est complètement dépourvu d’éléments dissuasifs. Bien au contraire, le gouvernement propose même de créer un service s’occupant des requérants d’asile pour leur garantir une information complète sur les procédures dont ils disposent et sur les chances qu’ils ont de les faire aboutir. Cette innovation ouvre, aux frais des contribuables, de nouvelles et juteuses possibilités à l’industrie de l’accueil des réfugiés et des recours en droit. De surcroît, l’Etat encourage ainsi la prolongation des procédures, si bien les prétendus efforts visant à accélérer le traitement des cas en justice sont de purs exercices alibis pour la galerie. Par exemple, le délai de recours ramené à 15 jours contre la décision matérielle sur l’asile est toujours beaucoup trop long en comparaison internationale.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
éditorial
partager l’article
13.12.2018, de Andreas Glarner
En lisant le Pacte mondial sur les réfugiés, on constate très vite qu'il est de la même... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
12.12.2018
Le PDC et le PLR ont une fois de plus fait cause commune avec la gauche pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord