Participer
Communiqué de presse

Pour une armée crédible capable de protéger la population

L’UDC s’engage avec détermination pour une défense nationale crédible et une armée forte. Cette dernière est la principale garantie de la sécurité et de la protection de la population, notamment dans des situations de crise. A la suite du refus de la loi fédérale sur le fonds d’acquisition de l’avion de combat Gripen lors de la votation populaire du 18 mai 2014, l’UDC a remis à jour son document de fond sur la politique de sécurité et défini le cadre d’une armée crédible.

L’UDC s’engage avec détermination pour une défense nationale crédible et une armée forte. Cette dernière est la principale garantie de la sécurité et de la protection de la population, notamment dans des situations de crise. A la suite du refus de la loi fédérale sur le fonds d’acquisition de l’avion de combat Gripen lors de la votation populaire du 18 mai 2014, l’UDC a remis à jour son document de fond sur la politique de sécurité et défini le cadre d’une armée crédible.

La situation internationale restera incertaine dans les années à venir. C’est dire qu’une armée de milice crédible est d’une importance capitale pour la sécurité du pays et de ses habitants. Il s’agit désormais de poser les bons jalons pour la future politique de sécurité. En particulier, il faut renoncer à l’orientation de l’armée vers la coopération internationale comme cela s’est fait progressivement durant ces vingt dernières années. On renforcera ainsi le rôle de la neutralité suisse. La décision populaire du 18 mai 2014 contre l’avion Gripen exige en outre un renforcement des troupes au sol ainsi qu’une exploitation optimale des moyens disponibles en l’air. Ces constats débouchent sur les revendications suivantes:

  1. l’effectif de l’armée ne doit pas tomber en dessous de 120 000 militaires.
  2. l’armée doit être mobilisable en 3 jours, certains éléments en quelques heures.
  3. l’armée dispose d’un crédit annuel de 5 milliards de francs pour remplir sa mission.
  4. l’armée a absolument besoin des moyens financiers libérés par le refus de la loi sur le fonds Gripen. Cet argent doit être investi en priorité dans un équipement complet (personnel et collectif) des troupes au sol (forces terrestres).
  5. la capacité d’intervention des forces aériennes (notamment pour le service de police de l’air) doit être garantie jusqu’au remplacement des avions F/A-18, également par le nombre nécessaire d’avions Tiger F-5.
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
09.01.2020, de Yves Nidegger
L’homosexualité n’est ni une race, ni une ethnie, ni une religion. Sous couvert de protéger la paix... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
08.01.2020
L'UDC est révoltée par la décision du Tribunal administratif fédéral d'interdire le renvoi en Italie de familles... lire plus
éditorial
partager l’article
07.01.2020, de Roger Köppel
Le 9 février prochain les Suissesses et les Suisses voteront sur une modification du Code pénal et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord