Participer
Communiqué de presse

Proposition: Biffer le point « Adoption du mot d’ordre concernant l’initiative COSA

Le Comité central de l’UDC Suisse propose à l’Assemblée des délégués du 8 avril à Maienfeld de modifier son ordre du jour et de suspendre jusqu’à nouvel avis l’adoption du mot d’ordre concernant l…

(UDC) Le Comité central de l’UDC Suisse propose à l’Assemblée des délégués du 8 avril à Maienfeld de modifier son ordre du jour et de suspendre jusqu’à nouvel avis l’adoption du mot d’ordre concernant l’initiative COSA.

Motivation:
L’initiative COSA concerne l’affectation des futurs bénéfices de la Banque nationale. Elle vise à réserver un milliard de ces bénéfices aux cantons et de verser le solde au fonds de compensation de l’AVS. Par principe, l’UDC est critique à l’égard de l’initiative COSA parce que l’UDC tient à une Banque nationale performante, indépendante et capable de mener une politique monétaire efficace et déterminée. Il en va de la prospérité de la place économique suisse. Le souverain sera appelé à voter sur l’initiative COSA en septembre. En fait, l’UDC Suisse aurait dû adopter aujourd’hui son mot d’ordre. Malheureusement, le contexte politique a changé ces derniers jours, si bien que ce choix doit être reconsidéré.

Il semble que les partis du centre PDC et PRD aient décidé, contrairement à une entente précédente, d’utiliser tout de même pour l’assainissement de l’AI l’or provenant des réserves monétaires excédentaires de la BNS. Dans un passé récent, les partis bourgeois s’étaient pourtant entendus pour veiller à ce que les dépenses de l’AI ne dépassent plus les recettes de cette assurance. Or, s’il en va selon la dernière prise de position des partis du centre, ces sept milliards provenant de la vente de l’or de la BNS serviront à couvrir les dettes de l’AI. Si effectivement le PDC et le PRD reviennent sur leur parole donnée, ils admettent que ces milliards de la fortune du peuple soient utilisés pour financer les abus et les rentes perçus par de faux invalides.

Dans ces conditions, la question de l’alliance bourgeoise contre l’initiative COSA doit être reconsidérée. Avant de faire son choix, l’UDC exige l’assurance des partis du centre que l’AI soit complètement assainie avant que ses dettes soient remboursées. Le produit de la vente de l’or excédentaire ou d’autres contributions de la BNS doivent donc être réservés au fonds AVS. Pour cette raison, l’UDC veut reprendre contact avec les autres partis bourgeois, les milieux économiques et la Banque nationale avant de prendre position.

Maienfeld, 8 avril 2006

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.07.2019
Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui ses propositions pour la réforme de l'AVS. L'UDC salue l'adaptation de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Armée

La sécurité de la population.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord