Participer
Communiqué de presse

Quand la politique énergétique sert d’attrape-nigauds

Divers projets législatifs concernant la politique énergétique agitent ces temps-ci la "scène écologiste". Des fausses déclarations et vaines promesses sont lancées dans l’espoir de tromper les…

(UDC) Divers projets législatifs concernant la politique énergétique agitent ces temps-ci la « scène écologiste ». Des fausses déclarations et vaines promesses sont lancées dans l’espoir de tromper les gens. Il s’avère que les organisations écologistes ignorent aussi bien la loi sur le CO2 que le protocole de Kyoto et cherchent avant tout à défendre leurs propres profits.

Bien que la phase des mesures volontaires prévues par la loi sur le CO2 soit loin d’être terminée, le DETEC propose encore une fois un nouvel impôt, en l’occurrence une taxe d’incitation sur les énergies fossiles. Il peut compter en cela sur des assistants zélés et fidèles auprès des organisations écologistes.

Greenpeace, qui défendait jusque là avec acharnement le protocole de Kyoto, condamne soudainement les mécanismes flexibles en les qualifiant de nuisibles pour l’environnement. Normal, car c’est avant tout la clientèle politique de cette organisation écologiste qui profite des mandats liés à l’application de la loi sur le CO2. Il s’agit de diverses entreprises rouges-vertes de prestations de services qui vivent de la concrétisation des mesures volontaires prises par l’industrie. Les mécanismes flexibles selon Kyoto constituent donc une concurrence malvenue.

Mais ce n’est pas tout: en promettant de nouveaux revenus aux paysans, la Fondation suisse de l’énergie et le WWF tentent de tromper les milieux agricoles. Ils exigent des subventions massives pour les énergies renouvelables et prétendent ainsi soutenir la croissance économique grâce à la création de plus-values indigènes. La réalité est juste inverse: ce subventionnement entraînerait d’abord une augmentation sensible du prix de l’électricité qui étoufferait encore un peu plus la reprise économique.

Créer des plus-values ne signifie pas contraindre l’économie à consommer des prestations rouges-vertes que le législateur a eu la mauvaise idée d’inscrire dans une loi. Ce ne sont pas des plus-values, mais des méthodes de redistribution à la mode socialiste. Voilà comment les organisations écologistes trompent les gens pour défendre leurs intérêts financiers.

L’UDC continue de se battre pour un approvisionnement énergétique sûr et fondée sur un système libéral. Elle invite le Conseil fédéral à écarter les phantasmes écologistes et à tenir compte enfin des réalités globales dans la protection du climat.

Berne, le 6 janvier 2005

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Consultation
partager l’article
04.07.2019
L'UDC soutient ce projet de loi à la condition qu'il soit définitivement exclu que la Confédération participe... lire plus
Consultation
partager l’article
04.07.2019
L'UDC n'est pas d'accord avec le projet d'ordonnance mis en consultation. Celui-ci contient des points qui ont... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Armée

La sécurité de la population.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord