Participer
Communiqué de presse

Relever et publier la nationalité des assistés sociaux

L’Office fédéral de la statistique publie aujourd’hui pour la deuxième fois sa statistique nationale de l’aide sociale. On y trouve des chiffres étonnants: malgré le développement positif de…

(UDC) L’Office fédéral de la statistique publie aujourd’hui pour la deuxième fois sa statistique nationale de l’aide sociale. On y trouve des chiffres étonnants: malgré le développement positif de l’économie, la quote-part de l’aide sociale a augmenté pour passer de 3 à 3,3%. Les cantons et villes gouvernés par la gauche et les étrangers y sont massivement surreprésentés. Il s’agit de faire enfin toute la transparence dans ce domaine et de supprimer les impulsions contreproductives.

La statistique de l’aide sociale 2005 le prouve noir sur blanc: 237’000 personnes, soit 3,3% de la population, touchent une aide sociale en Suisse. Malgré la bonne conjoncture économique, la quote-part de l’aide sociale a une nouvelle fois progressé de 0,3 point-%. Aujourd’hui, on compte en Suisse davantage de bénéficiaires de l’aide sociale que d’habitants dans le canton de Thurgovie.

Cette évolution est particulièrement manifeste dans les cantons régis par une majorité de gauche (par exemple, Bâle-Ville, Genève et Berne), car le nombre d’assistés sociaux y est disproportionné. Il s’avère aussi que la pratique complaisante en matière d’aide sociale – l’exemple de Zurich a récemment défrayé la chronique – a des conséquences catastrophiques. A elles seules, les cinq principales villes de Suisse – Zurich, Genève, Bâle, Berne et Lausanne – accumulent un quart des cas sociaux. Dans les centres urbains, la quote-part de l’aide sociale est presque quatre fois plus élevée qu’à la campagne. Rien d’étonnant à cela quand on sait que pour Monika Stocker, directrice des affaires sociales de la ville de Zurich, une BMW neuve fait partie des besoins de base.

Las nouvelles directives CSIAS n’ont manifestement pas atteint leur objectif. Malgré la bonne situation économique, le nombre de cas sociaux progresse. Ces directives sont trop généreuses et n’incitent pas les assistés à retrouver du travail. Le potentiel d’abus est considérable. Preuve en est aussi la forte surreprésentation des étrangers parmi les bénéficiaires de l’aide sociale. Ils constituent 20,4% de la population suisse, mais 43,8% des assistés sociaux! Des raisons objectives ne suffisent manifestement pas à justifier cette disproportion. Il est difficile de nier des abus à ce niveau.

Une forte balkanisation de l’AI ayant été constatée, il s’agit maintenant de faire toute la transparence en ce qui concerne la nationalité des assistés sociaux. La probabilité que l’aide sociale soit elle aussi massivement utilisée par des ressortissants des Balkans est grande. La population doit être informée en détail sur les personnes auxquelles l’Etat offre une aide sociale. Pour résoudre les problèmes, il faut commencer par les connaître à fond.

Berne, 26 juin 2007

 

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.07.2019
Par son jugement de ce jour le Tribunal fédéral contraint les banques suisses de fournir des données... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.07.2019
Le Conseil fédéral a présenté aujourd'hui ses propositions pour la réforme de l'AVS. L'UDC salue l'adaptation de... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Armée

La sécurité de la population.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord