Participer
Communiqué de presse

Tous les autres partis sont responsables de la division de la société

C’est avec regret que l’UDC prend acte du oui des électrices et des électeurs au durcissement de la loi Covid-19. La division de la société et le mépris de l’Etat de droit ne doivent désormais pas être poussés encore davantage, au risque que la paix sociale s’amenuise, avec son lot de conséquences imprévisibles.

L’UDC est claire : le oui à la loi Covid-19 ne doit pas être un laissez-passer pour d’autres durcissements des mesures Covid. L’érosion de l’Etat de droit doit cesser. Le Conseil fédéral et les autres partis politiques sont responsables de la division de la société, à travers leur politique Covid disproportionnée, arbitraire et discriminatoire. Une forte minorité de plus de 1.3 millions de Suissesses et de Suisses a rejeté aujourd’hui la loi Covid-19. Ces citoyennes et citoyens inquiets ne doivent pas être laissés pour compte et marginalisés, au risque d’une sérieuse menace sur la paix sociale.

En ce sens, l’UDC poursuit, depuis le début de la pandémie, une stratégie on ne peut plus claire : les groupes à risque doivent être protégés sans que les libertés de la société et de l’économie ne soient inutilement et arbitrairement entravées. Le Conseil fédéral et l’Office fédéral de la santé publique (OFSP) ont une responsabilité : veiller enfin efficacement à la protection des personnes de plus de 65 ans et celles qui sont déjà fragilisées par d’autres maux. Dans ce domaine, la Confédération a échoué : Les mesures arbitraires et ne reposant sur aucun élément tangible constituant la gestion chaotique de la crise par le Conseiller fédéral socialiste Alain Berset n’ont pas uniquement raté leur cible en termes de santé, mais elles ont également mis à mal la confiance en la politique et profondément divisé la société. Voilà pourquoi l’UDC formule instamment les exigences suivantes :

  • Non à la règle dite « 2G » ;
  • La vaccination forcée n’est pas une option ;
  • Non à la vaccination des enfants ; le corps n’appartient pas à l’Etat, chacune et chacun a le droit au respect de son intégrité physique ;
  • La Confédération doit admettre une fois pour toutes que le certificat Covid est une fausse sécurité, puisque l’effet protecteur du vaccin contre la propagation du virus s’amenuise fortement après 4 à 7 mois ;
  • Les tests doivent à nouveau être gratuits. Les nombreuses failles de la vaccination démontrent que seuls les tests garantissent une véritable sécurité ;
  • Au sein de l’Etat de Droit Suisse, aucun licenciement ni aucune fermeture d’établissement ne doivent pouvoir être décidés en raison du statut vaccinal ou de la règle dite « 2G » ;
  • Le Conseil fédéral ne doit pas reproduire les erreurs commises en 2020 et doit absolument renforcer la protection des frontières, ce d’autant plus que le nouveau variant du Coronavirus, découvert en Afrique du Sud, a d’ores et déjà été détecté dans plusieurs pays d’Europe, y compris chez nos voisins directs en Italie. A ce jour, frontaliers et immigrés clandestins traversent quotidiennement la frontière, ces derniers disparaissant de surcroît dans la nature. Parallèlement, les Suissesses et les Suisses sans certificat Covid ne peuvent même plus aller boire un café.

Initiative « pour des soins infirmiers forts » : on repousse une solution rapidement réalisable
L’UDC regrette le oui à l’initiative « pour des soins infirmiers forts ». Cette dernière est une liste d’intentions parfois louables mais dont la mise en œuvre est à la fois floue et imprévisible. Le contre-projet aurait été une solution plus concrète et directement applicable. Au lieu de s’attaquer à la source du problème, on perd un temps précieux avant de faire bouger les choses.

L’élection des juges fédéraux reste sous contrôle démocratique
Les arguments populistes des initiants ont raté leur cible. En cas d’acceptation de l’initiative, l’élection des juges fédéraux se serait transformée en une loterie nationale. Grâce au non du peuple, le contrôle démocratique du Tribunal fédéral est sauf. La caste des juges n’obtient pas davantage de pouvoir. L’UDC se réjouit du coup de frein mis à cette glissante et dangereuse évolution vers un élitiste Etat de juges ; la vigilance reste toutefois un devoir civique.

Succès pour l’UDC dans le canton de Fribourg !
L’UDC se réjouit de l’élection de M. Philippe Demierre au gouvernement fribourgeois. « Nous saluons l’élection de Philippe Demierre au Conseil d’Etat et lui souhaitons plein succès dans son travail », déclare Marco Chiesa, président de l’UDC Suisse. « Avec Philippe Demierre, le gouvernement du canton de Fribourg compte un membre compétent qui saura s’engager avec passion et dévotion en faveur de la population. »

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
01.07.2022
Quand on y regarde de plus près, le rapport du Conseil fédéral sur l’alimentation se révèle être... lire plus
Journal du parti
partager l’article
23.06.2022, de Werner Salzmann
Depuis la chute du mur de Berlin, la Suisse s’est payé le luxe de réduire ses dépenses... lire plus
éditorial
partager l’article
04.06.2022, de Marcel Dettling
La guerre en Ukraine nous montre une fois encore clairement, à nous, Suisses, à quel point la... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord