Participer
Communiqué de presse

Retrait de la demande d’adhésion à l’UE: premiÈre épreuve pour le Conseil fédéral

Lors de sa prochaine séance spéciale, le Conseil fédéral discutera de l’objectif stratégique de l’adhésion à l’UE dans le cadre de la planification de la législature en cours. L’UDC invite le…

(UDC) Lors de sa prochaine séance spéciale, le Conseil fédéral discutera de l’objectif stratégique de l’adhésion à l’UE dans le cadre de la planification de la législature en cours. L’UDC invite le gouvernement à retirer enfin la demande d’adhésion à l’UE conformément à la volonté plusieurs fois exprimée du peuple.

Sans consulter qui que ce soit, le Conseil fédéral a déposé en 1992 une demande d’adhésion à l’Union européenne. Par cet acte, il a tout simplement ignoré le fait que notre démocratie directe, notre régime économique libéral, la structure fédéraliste de notre Etat et notre neutralité étaient en totale opposition avec l’idée centraliste et socialiste que l’UE se fait de l’Etat. Depuis, le peuple s’est prononcé à plusieurs reprises sur un rapprochement, voire sur une adhésion à l’UE: en 2001, plus des trois quarts du souverain ont rejeté des négociations d’adhésion; le « camp d’entraînement » en vue de l’adhésion que devait être l’EEE a passé à la trappe en 1992 et les accords bilatéraux n’ont pas été acceptés avec beaucoup d’enthousiasme par le peuple en 2000 malgré le soutien de tous les partis gouvernementaux et la propagande massive de l’administration fédérale.

Tous ces faits ne semblent guère préoccuper notre gouvernement qui est même aller jusqu’à qualifier d' »objectif stratégique » l’adhésion de la Suisse à l’UE. L’UDC n’a cessé de rappeler que cette politique était contraire à la volonté du peuple. Ce dernier ayant clairement signalé son refus, le Conseil fédéral a qualifié la demande d’adhésion de « gelée ». Il serait cependant grand temps que le gouvernement dise clairement s’il considère les négociations bilatérales comme une étape vers l’adhésion ou comme une alternative par rapport à l’adhésion. Le peuple s’est prononcé pour des négociations bilatérales en lieu et place d’une adhésion. Or, pour mener de manière crédible ces négociations, la demande d’adhésion doit être retirée immédiatement.

En retirant la demande d’adhésion, le Conseil fédéral a la possibilité de dégager une situation enlisée. Il serait donc important qu’à côté des deux conseillers fédéraux UDC, les deux nouveaux conseillers fédéraux radicaux Hans-Rudolf Merz et Pascal Couchepin se prononcent pour plus de liberté et contre le centralisme. L’UDC invite les conseillers fédéraux bourgeois à adopter une position claire.

Berne, 27 janvier 2004

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
Le Conseil national a débattu de l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» lors de la session d’automne.... lire plus
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
éditorial
partager l’article
20.09.2019, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE doit être catégoriquement rejeté. Ce traité viole l'indépendance de notre pays, les droits... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord