Participer
Communiqué de presse

Sacrifier l’agriculture pour pousser la suisse dans l’UE?

L’UDC rejette un accord de libre-échange agricole avec l’UE. La Suisse y perdrait des dizaines de milliers d’exploitations agricoles et quelque 100’000 emplois. Il est inadmissible de sacrifier…

(UDC) L’UDC rejette un accord de libre-échange agricole avec l’UE. La Suisse y perdrait des dizaines de milliers d’exploitations agricoles et quelque 100’000 emplois. Il est inadmissible de sacrifier l’agriculture suisse juste pour faire un pas de plus vers l’adhésion à l’UE.

Le Conseil fédéral ne recule devant rien pour pousser progressivement la Suisse dans l’UE. A peine les derniers accords bilatéraux Suisse-UE sont-ils sous toit que le gouvernement se précipite dans la prochaine aventure bruxelloise. On sait que dans cette politique le Conseil fédéral ne joue pas toujours cartes sur table. Preuve en est qu’il avait caché au peuple suisse les véritables conséquences financières de Schengen avant la votation sur cet accord. Et aujourd’hui encore le Conseil fédéral ose affirmer qu’il n’y a pas de lien entre le versement d’un milliard au fonds de cohésion UE et les accords bilatéraux.

Sans se préoccuper le moins du monde des conséquences de sa politique, le Conseil fédéral se précipite vers le prochain accord bilatéral avec l’UE, l’accord de libre-échange dans le secteur agroalimentaire. Le fait que cet accord ferait disparaître quelque dizaines de milliers d’exploitations agricoles et environ 100’000 emplois n’arrête pas le gouvernement dans sa marche vers Bruxelles.

Après les concessions faites dans les négociations OMC et compte tenu des pressions constantes sur les prix, les conséquences d’un accord de libre-échange agroalimentaire ne seraient plus supportables. Notre tâche n’est pas seulement de veiller à ce que les prix à la consommation soient avantageux; nous avons aussi la responsabilité de la qualité des produits agricoles, de l’approvisionnement du pays ainsi que de l’entretien de nos paysages. Ces tâches ne sont pas assumés par les paysans UE.

L’UDC refuse de sacrifier l’agriculture suisse juste pour obtenir des pommes de terre néerlandaises un peu moins chères et pour faire un pas de plus vers l’abandon de la Suisse à Bruxelles. Lundi 3 juillet 2006, l’UDC tiendra conférence de presse à Berne pour présenter ces exigences en politique agricole.

Berne, 28 juin 2006

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Le complot des valets de l'UE a franchi une nouvelle étape: le PLR, le PDC et le... lire plus
éditorial
partager l’article
02.08.2019, de Pierre-André Page
« Sans eau, nous ne pouvons pas vivre ». Voilà une évidence qui n’a en tous les... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Armée

La sécurité de la population.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord