Participer
Communiqué de presse

Stopper immédiatement les négociations avec l’UE

Le mandat de négociation de l’UE publié aujourd’hui concernant un accord institutionnel cadre avec la Suisse confirme que Bruxelles veut imposer à la Suisse un traité de type colonial qui mettrait fin à la souveraineté de notre pays.

Le mandat de négociation de l’UE publié aujourd’hui concernant un accord institutionnel cadre avec la Suisse confirme que Bruxelles veut imposer à la Suisse un traité de type colonial qui mettrait fin à la souveraineté de notre pays. La Suisse reprendrait automatiquement du droit UE actuel et futur; elle accepterait que la Cour de justice UE tranche en dernière instance les éventuels litiges et que la Commission UE surveille l’application du droit en Suisse. Pour couronner le tout, la Suisse deviendrait une contributrice durable de l’UE. Le mandat de négociation de l’UE est un affront et ne constitue en aucun cas une base valable pour des négociations équitables. Le Conseil fédéral doit immédiatement mettre fin aux négociations sur un rattachement institutionnel de la Suisse à l’UE.

Il est choquant aux yeux de l’UDC que le Conseil fédéral ait accepté de négocier un traité de type colonial alors qu’il connaissait sans doute les idées de l’UE qui compromettent la souveraineté de la Suisse. En signant cet accord, la Suisse accepterait qu’on lui impose du droit et des juges étrangers et qu’une puissance étrangère prenne le contrôle du pays. De toute évidence, le Conseil fédéral cherche à pousser la Suisse dans l’UE comme l’UDC le craint depuis longtemps. Selon les informations parues aujourd’hui sur ce mandat de négociation, plusieurs "éléments" d’un rattachement institutionnel de la Suisse à l’UE ont déjà été négociés et retenus par Berne et Bruxelles. En clair, le département fédéral des affaires étrangères du conseiller fédéral Didier Burkhalter mène des négociations dont le but est l’abandon de la souveraineté de la Suisse. L’UDC invite le PLR à stopper enfin son représentant au gouvernement. S’il ne le fait pas, ce parti participe lui aussi au travail de sape contre la souveraineté nationale de la Suisse.

La Suisse n’a ni besoin de nouveaux accords avec l’UE, ni d’un accord-cadre. Elle n’est pas membre du marché intérieur de l’UE comme tentent régulièrement de le faire croire à tort Bruxelles et le Conseil fédéral. Dans les domaines où des intérêts réciproques sont en jeu, il existe des accords bilatéraux et on pourra toujours en conclure de nouveaux si nécessaire. Rien ne justifie en revanche des négociations sur un rattachement institutionnel de la Suisse à l’UE. Il faut mettre fin à ces pratiques indignes d’un pays indépendant.

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Albert Rösti
C’est pire que ce que l’on craignait: incroyable, totalement inadéquat, inutilisable et destructeur. Ces pensées m’ont traversé... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Nadja Pieren
L’accord-cadre avec l’UE ne devrait pas être considéré comme une simple orientation politique prise à distance par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Albert Rösti
En approuvant l’accord-cadre avec l’UE, le PLR a franchi ses propres lignes rouges. Il brade des valeurs... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique agricole

Pour une production indigène

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord