Participer
Communiqué de presse

Supprimer la pénalisation du mariage et appliquer enfin l’initiative sur le renvoi

Le groupe UDC invite le Conseil des Etats à renoncer enfin à son opposition à l’application de l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels du 28 novembre 2010.

Réuni en séance aujourd’hui, le groupe parlementaire UDC s’est en particulier penché sur l’initiative populaire "pour le couple et la famille – non à la pénalisation du mariage" qui demande la correction du désavantage fiscal que subissent les couples mariés par rapport à d’autres formes de cohabitation. Cette pénalisation du mariage doit enfin être supprimée. Les parlementaires UDC soutiennent donc cette initiative, mais s’opposent au contreprojet direct qu’ils jugent inadéquat. Le groupe invite en outre le Conseil des Etats à se montrer enfin raisonnable et à accepter une application correcte de l’initiative pour le renvoi des étrangers criminels que le peuple et les cantons ont accepté voici quatre ans déjà.

C’est une très ancienne exigence de l’UDC que de supprimer la discrimination fiscale des couples mariés. Le groupe a donc décidé aujourd’hui à l’unanimité d’apporter son soutien à l’initiative populaire "pour le couple et la famille – non à la pénalisation du mariage" qui réduira la charge fiscale pesant sur les familles.

La majorité de la commission préparatoire du Conseil national souhaite soumettre au peuple et aux cantons un contreprojet direct à cette initiative. Contrairement à cette dernière, le texte de la commission ne définit pas exactement la notion du mariage. En réponse à la procédure de consultation, l’UDC avait clairement soutenu l’initiative et refusé le contreprojet direct. Il est hors de question pour elle d’affaiblir la protection particulière dont bénéficie le mariage dans la législation. De surcroît, le contreprojet n’atteindra sans doute pas l’objectif visé, à savoir la suppression du préjudice fiscal dont sont victimes les couples mariés.

Appliquer enfin l’initiative sur le renvoi
Le groupe UDC invite le Conseil des Etats à renoncer enfin à son opposition à l’application de l’initiative sur le renvoi des étrangers criminels du 28 novembre 2010. La population et surtout les victimes de crimes violents veulent que les étrangers criminels soient enfin systématiquement expulsés. Ce ne sera pas possible avec la clause pour les cas de rigueur que la commission du Conseil des Etats souhaite introduire dans le projet d’application. En réalité, cette clause empêchera quasiment toute expulsion. L’UDC refuse ces manœuvres. Si le Conseil des Etats ne se rallie pas au moins au compromis du Conseil national, elle maintiendra son initiative de mise en œuvre. Il appartiendra alors au peuple de veiller à ce que sa décision prise en 2010 soit enfin respectée alors que le Conseil fédéral et la commission compétente du Conseil des Etats sabotent depuis des années l’application du nouvel article constitutionnel.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Exposé
partager l’article
10.01.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC se distingue par sa politique continue et persévérante en faveur de la Suisse. Son groupe parlementaire... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
08.11.2018
Après la Commission des institutions politiques du Conseil national, la même commission du Conseil des Etats approuve... lire plus
éditorial
partager l’article
08.11.2018, de Gregor Rutz
Le Pacte mondial pour les migrations de l'ONU ne vise pas seulement à fixer des règles communes... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord