Participer
Communiqué de presse

Suspendre l’examen du nouvel accord de double imposition avec l’Allemagne

L’UDC est consternée par les razzias policières effectuées en Allemagne dans les filiales du Credit Suisse. Cette action est manifestement liée au vol d’un CD contenant des données de clients de…

L’UDC est consternée par les razzias policières effectuées en Allemagne dans les filiales du Credit Suisse. Cette action est manifestement liée au vol d’un CD contenant des données de clients de cette banque. Il est intolérable que les autorités allemandes attaquent des banques suisses et leurs clients en se servant de données volées. L’UDC invite le Conseil fédéral à protester vigoureusement contre cette action et demande la suspension de l’examen du nouvel accord de double imposition avec l’Allemagne. L’Allemagne doit d’abord s’engager à ne plus utiliser des données volées, faute de quoi la Suisse ne doit plus accorder d’assistance administrative en matière fiscale.

C’est sans doute en recourant à des CD volés que les autorités allemandes ont lancé des razzias dans diverses filiales du Credit Suisse en Allemagne. Il est évident qu’en achetant ces marchandises volées les autorités allemandes se sont rendues coupables de recel. Un Etat de droit digne de ce nom ne commet pas un délit pour combattre un autre délit. En achetant ces données bancaires volées, l’Allemagne a aussi violé la souveraineté de la Suisse par un acte inamical. Aujourd’hui, les autorités allemandes se servent de toute évidence de ces informations illégalement acquises. Le Conseil fédéral doit réagir sans retard et protester vigoureusement contre ce procédé. Par la même occasion, le gouvernement doit suspendre immédiatement l’examen du nouvel accord de double imposition négocié avec l’Allemagne. Il y a lieu en outre d’examiner des mesures de rétorsion supplémentaires contre notre voisin du nord (par exemple, la motion UDC 10.3190: suspendre les versements à l’Allemagne du produit de l’imposition du revenu de l’épargne déposée par des citoyens allemands en Suisse). L’Allemagne doit s’expliquer et s’engager à ne plus utiliser des données bancaires volées. Si elle s’y refuse, la Suisse doit à son tour refuser de conclure l’accord de double imposition et d’offrir à l’Allemagne une assistance administrative en matière fiscale.

L’UDC a exigé à plusieurs reprises que tous les nouveaux accords de double imposition soient assortis d’une clause selon laquelle les Etats contractants s’engagent à ne pas utiliser des informations bancaires illégalement acquises. Ce principe vaut surtout pour l’Allemagne. D’ailleurs, l’UDC attend toujours la réponse du Ministère public de la Confédération à la plainte pénale déposée le 3 mars 2010 contre les autorités allemandes pour service de renseignement prohibé.

plus sur le thème
éditorial
partager l’article
20.09.2019, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE doit être catégoriquement rejeté. Ce traité viole l'indépendance de notre pays, les droits... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019, de Roger Köppel
Le PLR et le PDC vont mal et n’osent pas tenir leur engagement et rejeter le milliard... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord