Participer
Communiqué de presse

Toni Brunner, président de l’UDC, n’est toujours pas inculpé

Le Tribunal pénal fédéral a refusé d’entrer en matière sur le recours déposé par le conseiller national Toni Brunner le 27 octobre 2008. Par ce recours, le président de l’UDC Suisse entendait faire…

 Le Tribunal pénal fédéral a refusé d’entrer en matière sur le recours déposé par le conseiller national Toni Brunner le 27 octobre 2008. Par ce recours, le président de l’UDC Suisse entendait faire juger la violation de son droit à une procédure correcte du point de vue des principes de l’Etat de droit. En effet, les droits constitutionnellement garantis, à savoir celui d’être entendu et de bénéficier d’une procédure équitable, ne lui ont pas été accordés. Toni Brunner examine maintenant la possibilité d’un nouveau recours.

Pour prendre sa décision, le Tribunal pénal fédéral s’est limité à l’examen de questions purement formelles. Il a motivé son refus d’entrer en matière par le fait que Toni Brunner n’est pas encore inculpé, car son immunité n’est toujours pas levée. Sa qualité de recourant ne sera donnée, de l’avis du Tribunal pénal fédéral, que lorsque les deux Chambres fédérales auront levé son immunité.

La question centrale dans cette affaire est de savoir si un parlementaire doit être d’abord inculpé pour que son immunité puisse être levée ou s’il faut d’abord lever son immunité pour qu’il puisse être inculpé. En fait, c’est l’éternel problème de savoir qui vient en premier, la poule ou l’œuf. Le Tribunal pénal fédéral a adopté cette ligne argumentaire, mais il n’a pas tranché la question. Et cela malgré les nombreuses procédures passées de levée de l’immunité parlementaire dans lesquelles le député concerné avait toujours été officiellement inculpé au préalable dans le cadre d’une procédure pénale.

Par cette approche et cette argumentation strictement formalistes et juridiques, le Tribunal pénal fédéral refuse de prendre en considération que le conseiller national Toni Brunner n’a toujours pas été inculpé à ce jour. Le fait que cette situation lui interdit l’accès à son dossier, que ce droit lui est donc refusé, est tout simplement ignoré par le TPF. Le président de l’UDC est ainsi privé de droits fondamentaux que la Constitution fédérale accorde à tout inculpé dans le cadre d’une procédure pénale.

Il est réjouissant que le Tribunal pénal fédéral ait pris sa décision aussi rapidement. Ce n’est toutefois certainement pas un fait du hasard si la décision de non entrée en matière est communiquée juste quatre jours avant la poursuite des délibérations de la Commission des affaires juridiques du Conseil des Etats concernant la levée de l’immunité de Toni Brunner. Si néanmoins le Conseil des Etats devait tout de même décider de lever son immunité parlementaire, le président de l’UDC examinera la possibilité d’un nouveau recours.

Berne, 20 novembre 2008

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019
En dehors du petit sursaut écologique et circonstanciel de cette année, la gauche « traditionnelle » est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Adrian Amstutz
Celles et ceux qui ne voteront pas pour l’UDC le 20 octobre aideront ceux qui expédient notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
L’UDC demande d’urgence le lancement d’un programme de revitalisation pour sauvegarder l’emploi en Suisse. Les crises politiques... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Agriculture

Pour une production indigène.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord