Participer
Communiqué de presse

Un Conseil fédéral de gauche veut de nouveaux impôts sur l’énergie

Brièvement après le verdict du peuple conte une réforme fiscale écologique, le Conseil fédéral ose se lancer avec son propre projet d’impôt écologique. L’UDC combattra avec détermination ces idées.

Une semaine à peine après que le peuple suisse a rejeté avec une majorité historique une réforme fiscale écologique, le Conseil fédéral ose se lancer avec son propre projet d’impôt écologique. C’est de l’acharnement. Le peuple et l’économie devraient une fois de plus passer à la caisse pour permettre à une majorité de gauche du Conseil fédéral de réaliser ses objectifs idéologiques en politique énergétique et climatique. On veut installer une nouvelle et onéreuse machine à redistribuer l’argent des contribuables. L’UDC combattra avec détermination ces idées.

Il faut un culot certain pour oser présenter quelques jours seulement après un refus aussi massif du peuple un projet qui, par sa systématique, ne se distingue pas fondamentalement de l’initiative populaire des Vert’libéraux. Le 8 mars 2015, les citoyennes et citoyens se sont une fois de plus opposés à plus d’impôts, de taxes et de redevances ainsi qu’à de nouvelles redistributions. Or, s’il en va selon la volonté du Conseil fédéral, les agents énergétiques comme l’huile de chauffage, l’électricité et les carburants, qui sont indispensables à la population et à l’économie et qui, aujourd’hui déjà, sont trop imposés, renchériraient encore plus à l’avenir.

Poursuite de la tactique du salami

Les augmentations proposées des prélèvements fiscaux sur l’huile de chauffage, l’électricité et les carburants sont certes moins élevées que ne le voulait l’initiative populaire, mais ce n’est qu’un premier pas. Comme de coutume en pareil cas, le Conseil fédéral applique la tactique du salami. Lorsque les instruments de la hausse seront en place, les impôts augmenteront continuellement. Les explications qui accompagnent ce projet sont parfaitement dans la ligne de ce procédé sournois: on parle de taxe d’incitation et on affirme que cet argent reviendra à la population pour faire croire qu’il ne s’agit pas d’une charge supplémentaire et que cet impôt n’aura pas d’incidence sur le budget. Rappelons-nous: on nous a dit la même chose lors de l’introduction de la taxe sur le CO2. Peu de temps après, le Parlement a décidé d’affecter le produit de cette taxe, de sorte qu’il s’agit bel et bien d’un nouvel impôt.

Exercice de redistribution avec beaucoup de perdants

Il est évident aussi la hausse du coût de l’énergie et de la mobilité frappe certes toute la population et l’économie, mais que les principales victimes en seront une fois de plus les régions périphériques et de montagne ainsi que les arts et métiers qui ne pourront pas profiter des généreuses règlementations d’exception offertes aux entreprises consommant beaucoup d’énergie. Ces effets de redistribution ne sont ni justifiés, ni sensés.

L’UDC combattra avec détermination l’introduction d’un nouvel impôt d’incitation. Ce projet provoquerait une hausse massive des coûts de production en Suisse, augmenterait le coût de la vie pour la population et menacerait l’emploi et la prospérité. Les propositions présentées aujourd’hui donnent une idée de plus en plus précise des dimensions de la Stratégique énergétique 2050. L’avenir incertain en termes énergétiques vers lequel nous conduit la politique du Conseil fédéral va nous coûter des milliards et mettre en place une machinerie de redistribution aussi monstrueuse qu’inefficace. 

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Thomas Aeschi
La classe moyenne est le pilier de notre pays. Cela étant, les salaires stagnent en Suisse, tandis... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
07.05.2019
En vue de la session parlementaire spéciale qui commence aujourd'hui, le groupe UDC a décidé de soutenir... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2019
Le Conseil fédéral entend verser durant les quatre années à venir environ 150 millions de francs au... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Agriculture

Pour une production indigène.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord