Participer
Communiqué de presse

Une fois de plus on peint le diable sur la muraille

Faute d’arguments sérieux, on menace le peuple. Le PLR recourt à des méthodes bien connues et grossières pour combattre l’initiative sur le renvoi. On peint le diable sur la muraille. Ces menaces…

Faute d’arguments sérieux, on menace le peuple. Le PLR recourt à des méthodes bien connues et grossières pour combattre l’initiative sur le renvoi. On peint le diable sur la muraille. Ces menaces sont aussi vides de sens et infondées que celles proférées avant le non du peuple à l’EEE et le oui à l’initiative contre les minarets. L’initiative UDC sur le renvoi ne menace d’aucune manière l’accord de libre circulation des personnes avec l’UE. Les associations économiques et même les représentants de l’économie membres du PLR confirment cette analyse.

« Il faut aller chercher très loin pour affirmer que les accords bilatéraux sont en péril », a déclaré Werner Messmer, conseiller national radical et chef d’entreprise il y a dix jours devant les médias. economiesuisse et l’Union suisse des arts et métiers sont du même avis. Ursula Fraefel, membre de la direction d’économie suisse, a dit à la radio alémanique DRS: « Il s’agit d’une question de sécurité, du droit pénal, de mesures pénales contre des étrangers condamnés, mais non pas d’une question touchant à l’économie. »

Ils ont raison. La possibilité d’expulser des délinquants dangereux est parfaitement conforme aux accords de libre circulation des personnes. Divers Etats européens connaissent une pratique d’expulsion sévère et sont même en train de la durcir. Il existe tout au plus des différences au niveau des principes de procédure ou de la pratique d’exécution.

Et même si l’UE était d’avis que la pratique d’expulsion de la Suisse est trop sévère ou obéit à d’autres procédures que celles de l’UE, elle ne résiliera pas tout simplement les accords bilatéraux, car ce cas est clairement réglé dans l’accord de libre circulation. Les éventuels conflits doivent être portés devant une commission mixte à composition paritaire.

Au lieu de tenter de semer la panique par des propos absurdes, le PRD ferait mieux de se concentrer sur la lutte contre l’initiative fiscale du PS. Celle-ci causerait effectivement de gros dégâts à l’économie suisse.

Berne, 28 octobre 2010 

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.09.2019
La Suisse compte actuellement déjà 8,5 millions d'habitants. Durant les 11 ans écoulés, la population de notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes, nous n’avons plus été en mesure de décider par... lire plus
Journal du parti
partager l’article
09.09.2019
Compte tenu de leur part à la population totale, les migrants affichent un taux de criminalité et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Agriculture

Pour une production indigène.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord