Participer
Communiqué de presse

Une politique en matiÈre de drogue dangereuse

L’initiative parlementaire sur la révision partielle de la loi fédérale sur les stupéfiants conduit clairement dans une impasse. Au lieu de donner de nouvelles impulsions pour protéger nos jeunes…

(UDC) L’initiative parlementaire sur la révision partielle de la loi fédérale sur les stupéfiants conduit clairement dans une impasse. Au lieu de donner de nouvelles impulsions pour protéger nos jeunes et la santé publique, et de combattre les abus, ce texte s’embrouille dans des paradoxes et s’accroche à la politique actuelle qui à l’évidence a manqué ses buts.

La révision partielle de la loi fédérale sur les stupéfiants va dans une mauvaise direction. Le projet actuel essaie une fois de plus de poursuivre sur la pente dangereuse de la libéralisation des drogues. Grâce, entre autres, à une politique de prévention irréalisable les cercles politiques que l’on sait, tentent petit à petit de gagner une majorité au Parlement et devant le peuple en faveur de la légalisation pure et simple du cannabis.

Les règlements régissant la distribution contrôlée d’héroïne – distribution qui serait, grâce à la révision, ancrée dans la loi – ne sont, en l’état, pas plus réalistes. La politique en matière de drogue telle que nous l’avons connue jusqu’à aujourd’hui n’a, contrairement aux dires des instances responsables, apporté aucune amélioration de la situation. La diminution du nombre de victimes ou les comparaisons intenables avec les décès causés par l’alcool ou le tabac sont à mettre sur le compte des différentes méthodes de calcul employées dans les statistiques.

Dans les faits les problèmes liés à la drogue ont triplé ces 15 dernières années et sont tout sauf réglés. Il est aujourd’hui indispensable de donner une nouvelle direction à la politique en matière de drogues, et les projets de libéralisation, tels qu’ils sont énoncés par certains, sont sans nul doute la réponse la moins appropriée. Dans la discussion qui est actuellement en cours pour l’élimination des divergences, il convient de décider de mesures concrètes. Si les propositions minoritaires sont rejetées, l’UDC étudiera la voie référendaire pour faire entendre sa voix.

Ermatingen (TG), le 22 février 2008

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
10.01.2020
Le Bureau de la Direction de l'UDC Suisse s'est réuni aujourd'hui à Bad Horn dans le cadre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Barbara Keller-Inhelder
Aucune autorité en Suisse n’a autant de pouvoir que l’Autorité de protection de l’enfant et de l’adulte... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.06.2019
Une hausse d'au moins 3% des coûts de l'assurance-maladie a été une fois de plus pronostiquée pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Armée

La sécurité de la population.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord