Participer
Conférence de presse

Début de la récolte de signatures pour l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)»

Lors d’une conférence de presse à Berne, l’UDC lance la récolte des signatures pour l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)», qui est publiée aujourd’hui dans la Feuille fédérale.

» Texte de l’initiative
» Argumentaire
» Signez l’initiative ici (PDF)


» Exposé de Toni Brunner (SG), conseiller national, président de l’UDC Suisse
» Exposé de Hans-Ueli Vogt (ZH), député
» Exposé de Christoph Blocher (ZH), vice-président de l’UDC Suisse
» Exposé d’Yves Niddeger (GE), conseiller national

Lors d’une conférence de presse à Berne, l’UDC lance la récolte des signatures pour l’initiative populaire «Le droit suisse au lieu de juges étrangers (initiative pour l’autodétermination)», qui est publiée aujourd’hui dans la Feuille fédérale. Les citoyennes et les citoyens suisses ont le dernier mot dans leur pays. Le peuple et les cantons décident du droit suprême applicable en Suisse. Ils forment le souverain, l’autorité législative suprême. Ils sont le constituant. Ce régime a été bénéfique pour notre pays. Notre ordre libéral, mais aussi notre Etat social sont nés sur cette base et non pas par le rattachement à des organisations internationales ou des tribunaux étrangers. Garantissant la sécurité du droit et la stabilité, ce régime qui a fait les preuves de son efficacité est aussi une condition-cadre essentielle à une économie attractive et performante.

L’autodétermination et l’indépendance sont cependant menacées:

  • des politiciens, des fonctionnaires et des professeurs ne veulent plus que le peuple ait le dernier mot. Ils cherchent à restreindre les droits démocratiques.
  • ces milieux adoptent de plus en plus fréquemment le point de vue selon lequel le droit étranger, des juges et des tribunaux étrangers comptent davantage que le droit suisse approuvé par le peuple et les cantons.
  • le Conseil fédéral, les autres partis politiques, le Tribunal fédéral et la classe politique placent les dispositions du droit international (appelé aussi droit des peuples ou droit des gens) au-dessus du droit suisse.

Les conséquences pour nous autres Suisses

La sécurité du droit et la stabilité sont remises en question. Les décisions du peuple ne sont plus respectées. Le peuple et les cantons ont, par exemple, approuvé la gestion autonome de l’immigration et l’expulsion des étrangers criminels, mais les politiciens refusent d’appliquer ces décisions en invoquant le droit international.

L’initiative pour l’autodétermination « Le droit suisse au lieu de juges étrangers » pose les principes suivants:

  • la sécurité du droit et la stabilité en clarifiant les rapports entre le droit national et le droit international;
  • l’autodétermination des Suissesses et des Suisses, pour conserver une démocratie directe unique au monde;
  • le droit suisse est notre source suprême de droit;
  • le peuple et les cantons définissent le droit et non pas des fonctionnaires et des professeurs;
  • le droit suisse doit être formulé sur une base démocratique, donc par le peuple et les cantons ou par le parlement et non pas par des fonctionnaires et des juges d’organisations internationales et de tribunaux étrangers;
  • les décisions du peuple sont appliquées sans discussion et indépendamment du fait qu’elles plaisent ou ne plaisent pas aux « élites » de la Berne fédérale;
  • la Suisse protège de manière autonome les droits de l’homme et les droits fondamentaux;
  • l’adhésion insidieuse à l’UE et l’abandon de la souveraineté au profit de l’UE doivent être empêchés;
  • la reprise automatique (« dynamique ») de droit UE et de droit international doit être empêchée;
  • l’indépendance doit être sauvegardée pour garantir la liberté et la prospérité;
  • le succès économique, les investissements et la sécurité de l’emploi se fondent sur la liberté, l’indépendance et l’autodétermination.
partager l’article
Exposés
Exposé
partager l’article
10.03.2015, de Yves Nidegger
L’initiative pour l’autodétermination est une idée dont le temps est venu. lire plus
Exposé
partager l’article
10.03.2015, de Toni Brunner
Pour le bien de la Suisse, pour la liberté des citoyennes et des citoyens! lire plus
Exposé
partager l’article
10.03.2015, de Christoph Blocher
La sauvegarde de l'indépendance du pays est une tâche centrale de l'Etat suisse. lire plus
plus sur le thème
Papier de position
partager l’article
25.06.2019
Communiqué de presse
partager l’article
25.06.2019
Rien de plus hypocrite que les lamentations des socialistes et des écolo-gistes à propos du prétendu refroidissement... lire plus
Conférence de presse
partager l’article
25.06.2019
Rien de plus hypocrite que les lamentations des socialistes et des écologistes à propos du prétendu refroidissement... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Armée

La sécurité de la population.

Agriculture

Pour une production indigène.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord