Participer
Conférence de presse

La propagande des autorités affaiblit la démocratie directe

Durant la conférence de presse que l’UDC a tenue aujourd’hui, les conseillers nationaux Albert Rösti, Adrian Amstutz, Alfred Heer et Manfred Bühler ont dénoncé l’attitude de plus en plus arrogante et autoritaire que le Conseil fédéral et son administration adoptent à l’égard des règles de la démocratie directe. 

Ces autorités développent leur propre agenda, l’imposent en se servant du prétexte du droit international public et n’hésitent pas à informer de manière incomplète la population pour arriver à leurs fins. Ce développement est une menace pour la démocratie directe, car le citoyen ne sait plus si les informations que lui donnent les autorités élues et l’appareil administratif sont correctes, suffisantes et équilibrées.

Ce constat a été confirmé notamment par des présentations intolérables contenues dans le message du Conseil fédéral sur l’initiative pour l’autodétermination ainsi que dans le rapport "15 années de libre circulation des personnes". Exemples à l’appui, l’UDC a démontré lors de cette conférence de presse que le Conseil fédéral dissimule des aspects et déforme sciemment la vérité dans ces thématiques d’une importance capitale. La réalité est que l’accord sur la libre circulation des personnes avec l’UE n’a guère apporté de croissance de la productivité, de la prospérité et des revenus à la population suisse. Le taux de chômage a atteint un niveau record. L’assurance-chômage et l’AVS ne peuvent certainement pas être assainies par l’immigration, mais sont au contraire menacées à moyen et à long terme par une immigration massive. La Suisse est devenue une sorte de vase d’expansion du marché du travail UE (notamment en provenance du sud et de l’est européens) au détriment de la population résidante. Tous ces faits, le Conseil fédéral les ignore sciemment.

Dans ces conditions, il est plus que contestable d’embellir grossièrement les résultats de 15 années de libre circulation des personnes et d’en minimiser ou d’en taire les effets négatifs évidents. Cette attitude confirme l’urgente nécessité de donner au peuple suisse la possibilité de se prononcer sur la poursuite du droit donné à tous les citoyens UE d’immigrer en Suisse dans le cadre de la libre circulation des personnes. Pour l’UDC, il est par ailleurs évident que notre droit national, qui a fait ses preuves, doit avoir la priorité sur le droit international (à l’exception du droit international impératif) et que la Constitution fédérale doit redevenir la source suprême du droit suisse. Le peuple pourra s’exprimer à ce sujet en votant sur l’initiative pour l’autodétermination. La propagande grossière et unilatérale que pratiquent la majorité du Conseil fédéral et l’administration pour contrer ce projet est inadmissible. Il va de soi que nous thématiserons ces procédés dans la campagne de votation à venir.


> Extraits du rapport sur 15 ans de libre circulation des personnes
> Message sur l’initiative pour l’autodétermination

Exposés
Exposé
partager l’article
27.07.2017, de Alfred Heer
L'agitation que l'on constate depuis plusieurs semaines et mois chez les adversaires de l'initiative pour l'autodétermination et... lire plus
Exposé
partager l’article
27.07.2017, de Manfred Bühler
Voici quelques années, un article polémique d’un hebdomadaire alémanique a qualifié les romands de « grecs de la... lire plus
Exposé
partager l’article
27.07.2017, de Adrian Amstutz
Le dernier rapport de la Confédération concernant les effets de la libre circulation des personnes sur le... lire plus
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.09.2019
L'UDC est consternée devant la décision du Conseil des Etats de refuser l'initiative "Oui à l'interdiction de... lire plus
éditorial
partager l’article
25.09.2019, de Albert Rösti
Tous les partis sauf l'UDC ont refusé aujourd'hui au Conseil national que la Suisse gère de manière... lire plus
éditorial
partager l’article
20.09.2019, de Thomas Aeschi
L'accord-cadre institutionnel avec l'UE doit être catégoriquement rejeté. Ce traité viole l'indépendance de notre pays, les droits... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre