Participer
Conférence de presse

OUI à l’armée – OUI à la sécurité pour tous

Garantir la sécurité du pays et de ses habitants est une tâche centrale de l’Etat qui figure tout au début de la Constitution fédérale. Il suffit d’observer le monde pour constater que l’insécurité générale a augmenté. La Suisse a d’autant plus besoin d’une armée crédible et capable également de défendre son espace aérien.

COMMUNIQUÉ DE LA CONFÉRENCE DE PRESSE DU COMITÉ INTERPARTIS "OUI AU GRIPEN" DU 28 FEVRIER 2014

Garantir la sécurité du pays et de ses habitants est une tâche centrale de l’Etat qui figure tout au début de la Constitution fédérale. Il suffit d’observer le monde pour constater que l’insécurité générale a augmenté. La Suisse a d’autant plus besoin d’une armée crédible et capable également de défendre son espace aérien. Le comité "OUI au Gripen" a donc présenté aujourd’hui à Berne ses arguments en faveur du renouvellement indispensable des forces aériennes helvétiques qui constituent une partie essentielle de la défense nationale. Seul un OUI à la loi sur le fonds d’acquisition Gripen permet à la Suisse de garantir la sécurité de son espace aérien, donc de protéger efficacement le pays et ses habitants durant les années à venir.

Une armée ne peut pas se contenter de fonctionner quand tout va bien. Elle doit au contraire être équipée de manière à pouvoir garantir la sécurité du pays et de ses habitants également dans des situations extraordinaires. Personne ne sait comment se présentera la situation en politique de sécurité dans 10 ans, et encore moins dans 20 ou 30 ans. Il est évident pour le comité "OUI au Gripen" que la sécurité de l’espace aérien est plus importante que jamais. Les menaces modernes comme des attaques terroristes, mais aussi des conflits classiques viennent aujourd’hui surtout de l’air ou ont lieu dans l’air. Pour pouvoir continuer de jouer son important rôle d’Etat souverain et neutre offrant des plateformes à des entretiens sur la paix (par exemple, entre des parties au conflit), sur le développement durable (par ex., les conférences internationales) et sur les perspectives économiques (par ex., le Forum économique mondial annuel), la Suisse a absolument besoin d’une défense aérienne capable d’assurer un service de police aérien indépendant et performant.

Coûts supportables
La Suisse possédait quelque 300 avions de combat jusque dans les années nonante. Actuellement, les forces aériennes helvétiques n’en ont plus que 86: 32 F/A-18 et 54 F-5 Tiger. Faute d’acquérir les Gripen, l’armée de disposerait plus que de 32 avions de combat modernes fin 2017, soit un dixième de sa flotte militaire d’il y a 25 ans. Il est donc indispensable d’acquérir 22 nouveaux avions pour garantir aux forces aériennes une puissance suffisante et une capacité d’intervention assez longue. L’achat de ces avions, y compris les accessoires, l’armement et l’infrastructure coûte 3,126 milliards de francs. Il passe par le budget ordinaire de l’armée sans exiger des économies dans d’autres domaines. Durant dix ans, un montant de 300 millions de francs (0,4 à 0,5% du budget fédéral) sera prélevé chaque année sur le budget militaire ordinaire et versé dans un fonds. Le comité de soutien rappelle à ce propos que depuis 1990 les dépenses pour la défense nationale sont tombées de 6 à 4,4 milliards de francs (2012). Sans investissement dans un équipement moderne, il n’est pas possible de garantir la sécurité du pays et de ses habitants. C’est comme le toit d’une maison qui doit être rénové régulièrement pour ne pas fuir, voire s’effondrer. L’acquisition des nouveaux avions Gripen constitue donc un investissement absolument nécessaire.

La sécurité commence dans l’air
Des avions de combat sont indispensables à la surveillance et au contrôle de l’espace aérien pour l’aviation civile ainsi qu’à la défense de cet espace en cas de conflit. Ces avions interviennent presque tous les jours. Des interventions comme celle dont il a été question ces dernières semaines exigent elles aussi des forces aériennes performantes et équipées d’avions modernes. Car aujourd’hui la sécurité du pays et de ses habitants commence dans l’air.

La Suisse doit rester capable de protéger son espace aérien et de le défendre en cas de conflit. Ses forces aériennes agissent comme un toit abritant le pays et ses habitats. Voilà pourquoi le 18 mais 2014 il faut dire OUI à la sécurité – OUI à l’armée – OUI au fonds d’acquisition Gripen.

Plus d’informations: www.gripen-oui.ch

Exposés
Exposé
partager l’article
28.02.2014
La Confédération suisse protège la liberté et les droits du peuple et elle assure l'indépendance et la... lire plus
Exposé
partager l’article
28.02.2014
Le Gripen est l'avion adapté à notre pays ; c'est l'avion de chasse idéal, multi-rôle, porteur des... lire plus
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
25.05.2019
Le groupe parlementaire UDC s'est réuni vendredi et samedi à Zurich pour préparer la session d'été des... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
22.05.2019
L'UDC est consternée par la décision de la conseillère fédérale Karin Keller-Sutter de renoncer sous le prétexte... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.05.2019
L'UDC se voit confirmée dans sa position par les rapports complémentaires demandés par la ministre de la... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Armée

La sécurité de la population.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord