Participer
Conférence de presse

Stopper enfin l’immigration de masse

Le 9 février 2014 le peuple et les cantons ont accepté l’initiative "contre l’immigration de masse" qui exige une gestion et une limitation autonomes de l’immigration. Le nouvel article 121a cst. décrit en détail les mesures à prendre, soit en particulier des contingents et plafonds fixés chaque année, la préférence nationale lors du recrutement de main-d’œuvre ainsi que la limitation de l’accès aux institutions sociales et du regroupement familial.

L’expérience a prouvé qu’un tel concept réduit fortement l’immigration sans pour autant empêcher les entreprises de recruter la main-d’œuvre qu’elles ne trouvent pas en Suisse. Le Conseil national ayant totalement refusé d’appliquer ces règles, le conseiller aux Etats Peter Foehn a présenté lors d’un point de presse sa proposition de concept d’application à l’attention de la commission compétente du Conseil des Etats pour une application conforme à la Constitution fédérale.

La libre immigration en Suisse étant devenue incontrôlable à la fin des années 60, la Suisse a géré l’immigration entre 1970 et 2002 (en partie jusqu’en 2007) par des contingents, des plafonds et la préférence nationale sur le marché du travail. L’immigration s’est alors stabilisée à un niveau de 20 000 à 30 000 personnes par an selon la situation conjoncturelle, parfois un peu plus, parfois un peu moins, mais l’économie suisse a toujours pu recruter la main-d’œuvre dont elle avait besoin, même en des périodes de forte croissance économique. Depuis l’introduction de la libre circulation des personnes avec l’UE, l’immigration a explosé pour atteindre en moyenne 80 000 personnes par an en chiffre net. Donc chaque année la population de la Suisse augmente de l’équivalent de celle de la ville de Lucerne. Depuis l’entrée en vigueur complète de la libre circulation avec l’UE en 2007, plus de 750 000 étrangères et étrangers sont venus s’installer en Suisse, nombre qui correspond approximativement à la population du canton de Vaud. Les conséquences d’une immigration aussi démesurée, qui portera la population de la Suisse à 10 millions d’habitants dans un petit nombre d’années, sont intolérables à moyen et à long terme.

Le Conseil national décide l’inverse de la Constitution fédérale

C’est pour ces raisons que le peuple et les cantons se sont prononcés le 9 février 2014 contrairement à toutes les prévisions pour la fin de la libre circulation des personnes avec l’UE, donc pour l’initiative "contre l’immigration de masse" et son concept parfaitement clair. Or, le Conseil national vient de prendre une décision juste inverse en refusant d’inscrire dans la loi la gestion automne de l’immigration et en bétonnant le principe de la libre circulation. Ladite "préférence nationale light" n’a aucun rapport avec la priorité effective de la main-d’œuvre résidante sur le marché du travail, mais elle constitue uniquement une obligation restreinte d’annoncer des postes vacants.

Le conseiller aux Etats Peter Föhn dépose un concept conforme à la Constitution

L’UE refusant de négocier avec la Suisse une adaptation de l’accord de libre circulation des personnes, il est évident que la Suisse doit appliquer de manière indépendante les règles de sa Constitution. Le conseiller aux Etats Peter Foehn déposera donc à la Petite Chambre un concept comprenant des plafonds et contingents annuels, la préférence nationale lors du recrutement de travailleurs ainsi que la limitation de l’accès aux institutions sociales et du regroupement familial. Le Conseil des Etats aura ainsi l’occasion d’appliquer l’initiative populaire "contre l’immigration de masse" conformément à la Constitution fédérale.

> Proposition de concept d’application du conseiller aux Etats Peter Föhn

partager l’article
Exposés
Exposé
partager l’article
27.10.2016, de Adrian Amstutz
Le 21 septembre 2016 le Conseil national a explicitement violé la Constitution fédérale par 126 voix contre... lire plus
Exposé
partager l’article
27.10.2016, de Peter Föhn
En tant que conseiller aux Etats je suis engagé par définition au service du peuple ET des... lire plus
Exposé
partager l’article
27.10.2016, de Christoph Blocher
Depuis la mise en vigueur en 2007 de la complète libre circulation des personnes, la Suisse doit... lire plus
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.08.2019
Le complot des valets de l'UE a franchi une nouvelle étape: le PLR, le PDC et le... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord