Participer
éditorial

Des problÈmes non résolus réduisent la marge de manœuvre en politique d’asile

Le weekend dernier des appels ont été lancés en faveur de l’accueil de contingents de réfugiés syriens. Or, la Suisse ne dispose plus de marge de manœuvre à ce niveau. Cette année quelque 30 000…

Le weekend dernier des appels ont été lancés en faveur de l’accueil de contingents de réfugiés syriens. Or, la Suisse ne dispose plus de marge de manœuvre à ce niveau. Cette année quelque 30 000 requérants afflueront dans notre pays dont 14% seulement reçoivent l’asile et sont donc considérés comme de vrais réfugiés. C’est dire que notre système est massivement abusé. Ces problèmes, qui attendent des solutions depuis des années, pèsent sur notre tradition humanitaire et restreignent nos possibilités de participer à des actions spéciales.

La politique d’asile suisse devrait idéalement se concentrer sur l’accueil de réfugiés provenant de régions en crise et concrétiser ainsi la tradition humanitaire de notre pays. Cela s’est fait dans le passé, mais c’est aujourd’hui impossible en raison du chaos qui règne dans le domaine de l’asile. Les capacités d’accueil limitées de la Suisse sont complètement exploitées par des personnes qui n’ont aucun droit à l’asile. Le pouvoir d’attraction que la Suisse exerce comme pays d’asile, les procédures beaucoup trop longues, les frontières ouvertes et la pratique laxiste durant de nombreuses années attirent un nombre croissant de migrants économiques et même des individus qui abusent consciemment du système suisse à des fins criminelles. Quelques 30 000 demandes d’asile seront déposées en Suisse cette année. Ce chiffre n’avait plus été atteint depuis le début des années nonante et il est trois fois supérieur au niveau du milieu de la dernière décennie. La Suisse s’inscrit ainsi en tête du classement selon le nombre de demandes d’asile par habitant en Europe et dans le monde. On pourrait certes présenter cette situation comme une belle prestation « humanitaire », n’était le fait que seule une petite partie des personnes impliquées dans le processus d’asile ont réellement besoin de la protection de la Suisse.

La politique doit agir
Il est infiniment regrettable que cette situation ait conduit à l’absurde la tradition humanitaire de la Suisse. En acceptant de se laisser systématiquement abuser, la Suisse s’est privée de toute marge de manœuvre pour lancer des actions véritablement humanitaires. En fait, la population suisse serait tout à fait prête à accueillir des personnes fuyant des régions en crise où elles sont persécutées. Mais il est normal aussi que des citoyennes et des citoyens, qui se sentent constamment trompés par la politique d’asile actuelle, ont du mal à accepter des réfugiés supplémentaires. La politique devrait s’en inquiéter. Les milieux, qui réclament aujourd’hui l’accueil de contingents de réfugiés, seraient donc bien inspirés de commencer par régler rapidement les dysfonctionnements affectant le secteur de l’asile. Ce n’est qu’ensuite que la Suisse pourra à nouveau mener une politique d’asile crédible et cohérente, donc vivre sa tradition humanitaire à proprement parler.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Martin Baltisser
UDC (AG)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
31.01.2020
En publiant aujourd'hui sa statistique de l'asile, la Confédération cherche comme de coutume à minimiser les conséquences... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
08.01.2020
L'UDC est révoltée par la décision du Tribunal administratif fédéral d'interdire le renvoi en Italie de familles... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord