Participer
éditorial

Discours du 1er août de Marco Chiesa à la ferme de Patrick et Cosette Grin à Pomy

Chers invités, chère famille de l’UDC,

Je suis très heureux de pouvoir fêter ce 1er août avec vous et je vous remercie chaleureusement pour l’invitation !

Le 1er août, nous fêtons l’anniversaire de la Suisse, une réussite qui dure depuis maintenant 731 ans : dans aucun autre pays du monde, les habitantes et les habitants jouissent de tant de liberté, d’autodétermination, de sécurité et de prospérité qu’ici.

Ce succès prend racine dans le Pacte fédéral de 1291, à travers lequel les vallées d’Uri, de Schwytz et d’Unterwald avaient scellé une alliance d’entraide face à « la malice des temps ». A cette époque, la menace venait de l’extérieur : les baillis fiscaux et les juges étrangers.

Aujourd’hui en revanche, la « malice des temps » se dissimule à l’intérieur : la politique de la gauche rose-verte détruit insidieusement la liberté, le bien-être et l’autodétermination. Qu’il s’agisse de manger, de parler, de se chauffer, de se déplacer ou même de penser, les moralistes guettent et sont à l’œuvre partout.

Pour que les enfants de nos enfants puissent eux aussi jouir d’un avenir sûr et libre, la Suisse a besoin de renouveler cette alliance de protection : « Un pour tous, tous pour un ! » Engageons-nous ensemble, pour un avenir sûr et libre !

(Pour une armée forte)

La neutralité et une armée forte nous ont préservés des sanglants conflits qui ont déchiré le monde depuis plus de 200 ans. La Suisse doit pouvoir protéger elle-même sa population en cas de besoin. Depuis la chute du mur de Berlin en 1989, ce principe a été bafoué. Les représentants de l’UDC, qui ont continué à s’engager en faveur d’une armée défensive forte pour notre pays et ses habitants, ont souvent été moqués et qualifiés de bornés. « Il n’y a et il n’y aura plus de guerre traditionnelle en Europe ! » déclaraient alors les autres politiciens. La guerre en Ukraine nous a toutefois prouvé le contraire et nous a démontré à quel point de telles illusions sont à la fois naïves et dangereuses ; on ne peut se protéger que si l’on dispose d’une armée forte et opérationnelle.

(Pour un approvisionnement énergétique sûr, abordable et indépendant)

Lorsqu’on parlait d’indépendance autrefois, on en parlait aussi lorsqu’il s’agissait d’approvisionnement énergétique. Toutefois, ces dernières années, les autres partis ont préféré miser sur des accords internationaux et ont aveuglément soutenu l’abandon de l’énergie nucléaire. La Stratégie énergétique 2050 a été soumise à la sanction du peuple, sans qu’aucun plan n’ait été établit pour savoir comment nous allions approvisionner notre pays en électricité en hiver. Nous avons naïvement cru que les importations seraient nos garanties. Or, tout le monde sait pertinemment qu’en cas de crise, les autres pays veillent en priorité sur eux-mêmes avant de s’occuper des autres. L’UDC avait alors mis en garde : bientôt, nous devrons prendre des douches froides ! Lorsque nous avons dit cela, tout le monde nous a rit au nez. Aujourd’hui, toutefois, plus personne ne rit.

Que faut-il donc faire ? Au lieu de s’accrocher à la Stratégie énergétique 2050 qui, de toute évidence, a lamentablement échoué, il faut prendre un nouveau cap et définir clairement les responsabilités et des responsables, pour un approvisionnement électrique sûr et abordable, dans l’intérêt de toute la Suisse.

(Assurer l’approvisionnement alimentaire)

Face à la crise alimentaire mondiale qui menace, nous devons absolument tout faire pour que la population suisse dispose d’aliments sains et locaux. A ce jour, la Suisse n’a la capacité de nourrir qu’un citoyen sur deux. Que font donc les autres partis, selon vous ? Au lieu de favoriser une plus grande production de denrées alimentaires, ils poussent nos agriculteurs à devoir compter les papillons et à renoncer à cultiver des terres fertiles afin d’en faire des « surfaces écologiques. »

(Davantage d’argent dans le porte-monnaie des suissesses et des suisses)

Inflation, hausse des prix, taxes et impôts élevés : l’Etat nous prend toujours plus d’argent dans nos poches, à nous toutes et tous qui travaillons dur. Il est désormais grand temps de soulager enfin les familles, les artisans, les retraités et la classe moyenne et pour cela, il faut sans attendre baisser les taxes sur l’essence, le diesel, le mazout, l’électricité et les rentes AVS. Car en effet, qui dit prix des carburants élevés dit hausse des coûts de transports et des loyers. Cet argent manque dans les poches des suissesses et des suisses pour vivre !

(Pour des frontières nationales sûres – contre l’immigration de masse)

L’immigration de masse incontrôlée engendre de plus en plus de problèmes : bouchons sur les routes, trop d’enfants de langue étrangère dans les écoles qui altèrent le niveau de formation, des migrants en quête d’asile qui coûtent des milliards de francs, le bétonnage du territoire, etc. La Suisse est en train de perdre son identité. Rien qu’en 2022, ce sont quelque 200’000 personnes supplémentaires qui vont potentiellement immigrer chez nous. Nous ne pouvons pas prendre le monde sur nos épaules, dès lors, il nous faut urgemment revoir les règles en termes d’asile. Il n’est en effet pas acceptable que chaque migrant demandeur d’asile puisse tout simplement rester ici et vivre ad-aeternam aux frais de la collectivité. 

Renouveler l’alliance de protection signifie : défendre les intérêts des Suissesses et des Suisses

Nous nous engageons pour les intérêts des Suissesses et des Suisses, pour un approvisionnement énergétique sûr, pour une armée forte, pour la protection du pouvoir d’achat et pour une agriculture productive qui nous approvisionne avec des denrées alimentaires suisses. C’est pour cela que nous nous battons au quotidien, avec vous et pour vous.

Le 1er août doit nous rappeler chaque année que c’est justement dans les moments difficiles que nous devons nous soutenir les uns les autres et qu’il est important de renouveler notre alliance de protection mutuelle. Je vous souhaite à toutes et à tous une très belle fête nationale !

partager l’article
par l’auteur
UDC Président du parti UDC (TI)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
12.08.2022, de Pierre-André Page
Pas de panique ! L’iceberg de la crise énergétique n’a pas encore pourfendu la coque du Titanic... lire plus
éditorial
partager l’article
11.08.2022, de Marco Chiesa
Journal du parti
partager l’article
28.07.2022, de Marco Chiesa
Aujourd’hui, 1er août 2022, nous célébrons l’anniversaire de la Suisse, une « success story » qui dure... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – IBAN:CH83 0023 5235 8557 0001 Y

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord