Participer
éditorial

Enfin une campagne contre la révision de la loi sur l’asile!

par Benjamin Fischer, président JUDC, Volketswil (ZH)

J’ai eu sincèrement du plaisir en découvrant aujourd’hui à la gare de Zurich les premières affiches contre la révision de la loi sur l’asile. Enfin quelqu’un ose réagir contre cette insupportable loi sur l’expropriation! J’ai d’abord cru avoir affaire à une campagne des propriétaires immobiliers, mais il n’en est rien. Il s’agit d’un comité de citoyens qui, durant la phase finale de cette campagne de votation, relève encore quelques points essentiels de ce projet nuisible.

Homme d’essence libérale j’ai été profondément choqué lorsque j’ai appris la première fois que la nouvelle loi sur l’asile permettait au département de justice et police de la conseillère fédérale Simonetta Sommaruga d’exproprier des terrains et des immeubles pour installer des logements d’asile. Il est écrit textuellement dans la nouvelle loi sur l’asile que le département Sommaruga "peut, au besoin, procéder à l’expropriation" (article 95b). Ces dernières semaines les partisans de cette réforme ont tenté par tous les moyens d’expliquer qu’il n’y aurait pas d’expropriations alors que ces mêmes milieux ont estimé pendant les débats parlementaires que l’article correspondant était absolument nécessaire. C’est vraiment prendre les citoyennes et les citoyens pour des imbéciles! Mais le sans-gêne de ces milieux ne s’arrête pas là puisqu’ils osent argumenter que des expropriations sont déjà possibles pour des routes ou des immeubles militaires. Dans ce dernier cas, les réalisations ont un rapport direct avec la sécurité du pays et des expropriations n’ont lieu que dans des cas extrêmes. Quant à la construction routière, il s’agit d’infrastructures locales et de longue durée qui sont de surcroît dans l’intérêt de tout le pays. Aujourd’hui on veut faire avaler à la population un article sur l’expropriation dans la loi sur l’asile en prétendant accélérer les procédures et on ose prétendre en même temps que cette disposition ne sera jamais appliquée. Une grossière tromperie à mes yeux.

En tant que jeune homme j’appelle tous les citoyennes et tous les citoyens de ce pays à ne pas tolérer une telle disposition dans une loi suisse. Il en va de l’intérêt des générations à venir. Cela me fait peur. Où donc nous conduit une telle politique? Faites comme Guillaume Tell et battez-vous contre l’asservissement par des expropriations. Soutenez cette importante campagne contre la modification de la loi sur l’asile www.schutz-vor-behoerdenwillkuer.ch.

 

partager l’article
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
26.06.2019
Le Conseil fédéral admet certes que la libre circulation des personnes pose des problèmes, mais au lieu... lire plus
Papier de position
partager l’article
25.06.2019
Communiqué de presse
partager l’article
25.06.2019
Rien de plus hypocrite que les lamentations des socialistes et des écolo-gistes à propos du prétendu refroidissement... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord