Participer
éditorial

La démocratie directe, garante de conditions-cadres favorables aux arts et métiers

Les grandes associations économiques suisses, « economiesuisse » en tête, ont pris position contre l’initiative pour l’autodétermination. Quelques petites associations professionnelles et des arts et métiers ont-elles aussi adopté ces dernières semaines à des majorités plus ou moins fortes des mots d’ordre négatifs en vue de la votation du 25 novembre. Comment expliquer ces attitudes critiques ?

La question de fond posée par cette initiative est pourtant uniquement de savoir qui a le droit de décider de l’avenir notre pays : sauvegardons-nous notre démocratie directe ou abandonnons-nous l’autodétermination du peuple et des cantons au profit de règlementations internationales créées par des bureaucrates étrangers et contrôlées par des juges étrangers ?

Décisions populaires favorables aux arts et métiers
Dans son rôle de constituant et de législateur, le peuple suisse s’est toujours montré très raisonnable en manifestant en règle générale une attitude nettement favorable à l’économie en général, aux arts et métiers en particulier. Les citoyennes et citoyens suisses ont par exemple refusé six semaines de vacances obligatoires et l’initiative 1:12. Ils ont approuvé des horaires d’ouverture libéraux des commerces, rejeté l’impôt sur l’énergie et l’énergie verte, enterré des expériences dangereuses comme le revenu de base sans condition ou l’initiative Monnaie pleine. D’une manière générale, ils ont veillé à ce que l’imposition des entreprises reste modérée.

Halte à la pression des régulations internationales
On ne peut pas en dire autant des organisations internationales qui harcèlent la Suisse concernant l’imposition des entreprises, nous inondent de régulations hostiles aux arts et métiers (par ex., dans le domaine des denrées alimentaires) et veillent à ce que nos entreprises soient concurrencées par des offres aussi bon marché qu’inéquitables lors des mises au concours publiques.

Confiance dans les citoyennes et les citoyens
Est-il vraiment indiqué dans ces conditions de faire preuve d’une telle méfiance à l’égard du peuple suisse ? Bien au contraire ! La démocratie directe est la garante de la stabilité, de la sécurité du droit ainsi que de conditions-cadres favorables à l’économie, aux arts et métiers et aux citoyens.

Logiquement les associations économiques, professionnelles et de branches devraient être aux avant-postes pour soutenir l’initiative en faveur de l’autodétermination. Ce serait une manière de manifester leur confiance dans les décisions des citoyennes et des citoyens et un signal fort contre la reprise de régulations internationales excessives.

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.09.2020
Le groupe parlementaire UDC s'est aujourd'hui opposé à l'unanimité à la dangereuse "initiative 99%" de la Jeunesse... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
07.04.2020
Le groupe parlementaire UDC constate que les mesures prises pour protéger la population contre le coronavirus ont... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord