Participer
éditorial

L’accord-cadre avec l’UE détruirait la formation professionnelle suisse

Le Conseil fédéral projette de conclure un accord-cadre sur le rattachement de la Suisse aux institutions de l’UE. Ce traité permettrait à Bruxelles d’ouvrir des procédures judiciaires contre la Suisse. Les conséquences en seraient fatales, notamment pour notre système de formation professionnelle qui a fait ses preuves. La Suisse pourrait en effet être contrainte de reconnaître des diplômes professionnels de pays membres de l’UE, ce qu’elle refuse aujourd’hui parce que ces filières sont plus courtes et comportent moins de formation pratique que l’apprentissage professionnel suisse.

Actuellement, la Suisse et la France se disputent concernant la reconnaissance de diplômes professionnels.  Notre voisine reproche à la Suisse de ne pas reconnaître suffisamment de diplômes professionnels et de violer ainsi l’accord de libre circulation des personnes. Quelle ironie quand on sait à quel point les pays de l’UE se moquent des traités internationaux (par ex., accord de Schengen, le traité de Maastricht concernant les déficits publics, etc.)! Les autorités suisses adoptent le point de vue parfaitement compréhensible que les formations professionnelles françaises concernées par ce litige sont trop courtes et trop théoriques. Pour protéger les clients, mais aussi dans l’intérêt de la sécurité, elles refusent donc de mettre ces diplômes sur pied d’égalité avec la formation professionnelle suisse axée, avant tout sur la pratique. 

C’est la pratique qui compte en Suisse
L’UE, en revanche, multiplie les beaux diplômes et titres et exige une équivalence alors que celle-ci n’existe pas. Aujourd’hui, la Suisse peut encore agir de manière autonome. En revanche, si elle conclut un accord-cadre sur le rattachement institutionnel à l’UE, cette dernière pourra la traîner devant la Cour de justice UE. Résultat: notre système fort et efficace de formation professionnelle serait nivelé par le bas et, finalement, détruit. 

Alignement sur un mauvais système
Visé par le Conseil fédéral, le rattachement politique et institutionnel de la Suisse à l’UE par le biais d’un nouvel accord-cadre aurait pour effet l’adaptation de la solide formation professionnelle suisse au système inefficace de l’UE. Cet alignement pourrait être exigé par la Cour de justice UE. La formation professionnelle est aujourd’hui peu ancrée dans de nombreux pays membres de l’UE. Il est dès lors normal que ces diplômes professionnels ne puissent être reconnus tels quels par la Suisse. La qualité de notre système a son prix, mais, en contrepartie, la Suisse ne souffre pas d’un chômage élevé des jeunes. En Suisse, la qualité de la formation compte plus que les beaux titres universitaires. Cela changerait forcément avec l’égalitarisme aveugle qu’imposerait un accord-cadre institutionnel. Le souci de protéger notre formation professionnelle, dont la qualité exceptionnelle est incontestable, est donc une raison de plus de s’opposer à la conclusion d’un accord-cadre rattachant la Suisse aux institutions de l’UE. 

 

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (LU)
plus sur le thème
Exposé
partager l’article
03.04.2020
L’épidémie de Coronavirus et ses conséquences n’étaient initialement pas bien connues. Il est aujourd’hui clair que le... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
31.03.2020
Le coronavirus est extrêmement contagieux, mais il est en premier lieu dangereux pour les personnes âgées et... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Armée

La sécurité de la population.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord