Participer
éditorial

L’agriculture, un important pilier de la souveraineté nationale

Réunissant plus de 600 délégués et hôtes, le congrès spécial de l’UDC Suisse à Wauwil (LU) a confirmé de manière impressionnante la volonté de la base de l’UDC de se battre pour une agriculture…

Réunissant plus de 600 délégués et hôtes, le congrès spécial de l’UDC Suisse à Wauwil (LU) a confirmé de manière impressionnante la volonté de la base de l’UDC de se battre pour une agriculture indigène productrice. Un taux d’auto-approvisionnement élevé en produits agricoles de qualité est en effet un pilier essentiel de la souveraineté nationale. Par conséquent, les négociations en cours dans le cadre de l’OMC et, en particulier, un éventuel accord de libre-échange agricole avec l’UE menacent non seulement l’existence de nombreuses familles paysannes suisses, mais s’opposent aussi aux intérêts nationaux. Il semble que les autres partis commencent à s’en rendre compte. Il appartiendra finalement au Parlement de freiner le zèle de libéralisation sans borne que manifeste la conseillère fédérale Doris Leuthard. On verra alors si les belles déclarations des partis politiques seront effectivement suivies d’actes.

L’UDC a posé plusieurs jalons en politique agricole durant les mois écoulés. Le « soulèvement paysan » de Sempach à la fin du mois d’août dernier a montré que les agriculteurs suisses approuvent la voie choisie. A côté de la mise en place de mesures contrôlant la quantité de lait commercialisé, dispositions auxquelles le Conseil fédéral devra donner une force obligatoire générale, il s’agira de corriger la stratégie du gouvernement concernant la libéralisation du commerce. Les expériences faites dans le secteur fromager, mais aussi le développement dans l’espace UE prouvent que la libéralisation sans borne du commerce aurait des effets désastreux pour l’agriculture. L’agriculture ne pourrait plus remplir son mandat constitutionnel et le taux d’auto-approvisionnement actuel de la Suisse ne pourrait pas être maintenu. Ce débat dépasse donc depuis longtemps la « seule » sauvegarde d’une agriculture indigène productrice, mais touche aux intérêts nationaux de la Suisse. Il est incompréhensible et même inquiétant dans ces conditions de voir la ministre de l’agriculture se fermer à toute discussion et s’obstiner à prétendre que la libéralisation doit se poursuivre. Grâce aux interventions annoncées et déposées par l’UDC, le Parlement devra débattre de ces questions-clés de la future politique agricole. L’UDC a aussi obtenu qu’une session spéciale des Chambres fédérales soit consacrée à cette thématique dans le cadre de la prochaine session parlementaire d’hiver.

La résolution adoptée à l’unanimité au congrès spécial de l’UDC à Wauwil ne se limite d’ailleurs pas à l’économie laitière et au libre-échange, mais reprend aussi d’autres importantes revendications de l’agriculture.

Le texte de la résolution adoptée à Wauwil (LU) pour le renforcement de l’agriculture suisse
L’UDC Suisse adresse les revendications suivantes au Parlement et au Conseil fédéral dans le but de sauvegarder et de renforcer l’agriculture suisse:

  • abandonner les négociations sur un accord de libre-échange agricole avec l’UE. L’agriculture suisse ne peut pas se battre à armes égales contre la concurrence UE (voir l’expérience de la libéralisation du marché du fromage). Le libre-échange entraînerait une baisse du revenu agricole jusqu’à 50% et donnerait le coup de grâce aux familles paysannes suisses.
  • mandater la délégation suisse de proposer l’exclusion de l’agriculture et des denrées alimentaires des négociations menées dans le cadre de l’OMC et de combattre les objectifs du cycle de Doha. Il faut de surcroît que chaque Etat puisse veiller à la sécurité de son approvisionnement et à la sauvegarde de sa souveraineté alimentaire. La conclusion du cycle de Doha aurait des effets désastreux pour l’agriculture.
  • édicter un arrêté fédéral urgent donnant force obligatoire générale à un dispositif de contrôle de la quantité de lait sur la base du droit privé afin que tous les producteurs soient tenus de le respecter. Le but est de garantir un prix du lait qui permet aux familles paysannes d’assumer elles-mêmes la responsabilité de leur avenir.
  • réviser les dispositions de la loi sur l’aménagement du territoire concernant l’espace rural. La substance construite existante et viabilisée doit pouvoir être exploitée complètement et de manière plus flexible; il doit être permis de l’agrandir, de la transformer ou de la démolir et de la reconstruire. La surface limitée qui reste encore à disposition de l’agriculture ne doit pas être sacrifiée pour la renaturation des rivières ou l’extension des forêts.
  • renoncer à la création d’une réserve au bilan pour des mesures d’accompagnement dans l’agriculture. Le Conseil fédéral et le Parlement doivent concrétiser leur volonté de sauvegarder une agriculture indigène en prenant des mesures encourageant les structures décentralisées et les exploitations multifonctionnelles, et non pas en versant des « primes au décès »;
  • ne pas édicter de nouvelles directives et prescriptions sur la protection des animaux, des eaux et de l’environnement qui augmentent les coûts de production par rapport à l’étranger. Les obstacles bureaucratiques et administratifs doivent être supprimés dans la mesure du possible. Pour garantir la sécurité des investissements, les constructions et équipements réalisés selon les connaissances les plus récentes ne doivent pas être modifiés par de nouvelles lois, ordonnances et directives durant au moins 30 ans après leur mise en service.
  • continuer de soutenir les exportations de bétail pour renforcer les exploitations en prairie des zones de collines et de montagnes. Si les agriculteurs n’élèvent plus de jeune bétail, les prairies alpines partent à l’abandon, ce qui aurait des conséquences négatives pour le tourisme suisse.

L’application de cette résolution garantit que l’agriculture suisse assume le mandat ancré par le peuple dans la Constitution, à savoir l’approvisionnement sûr et durable de la population en denrées alimentaires saines, la sauvegarde des bases naturelles de la vie, l’entretien des paysages cultivés ainsi que l’occupation décentralisée du territoire.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
UDC conseiller national (SG)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Martin Haab
Les Verts pointent constamment du doigt nos agriculteurs lorsqu‘il s‘agit de l’appauvrissement de la biodiversité en Suisse.... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.02.2020
Le Conseil fédéral semble considérer la paysannerie suisse comme bonne à tout faire. Le projet de politique... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Jacques Nicolet
La politique agricole est un chantier permanent, galopant de réforme en réforme, chacune accompagnée de son lot... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Armée

La sécurité de la population.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord