Participer
éditorial

Le Conseil national refuse le droit à la parole aux communes prévues pour abriter un centre d’asile fédéral!

Le Conseil national a refusé mercredi une disposition qui aurait contraint la Confédération de chercher et de planifier d’entente et en étroite coopération avec les cantons et les communes les sites convenant aux futurs centres d’asile de la Confédération. Une fois de plus, le fédéralisme est foulé aux pieds!

Dans le cadre du débat sur le message immobilier du Département fédéral des finances, une majorité évidente du Conseil des Etats avait décidé, sur proposition du conseiller aux Etats UDC Peter Föhn, que les crédits d’engagement pour les nouveaux centres d’asile fédéraux ne pouvaient être ouverts que si le site prévu a été accepté par la commune et le canton concernés. Contrairement à la Petite Chambre, le Conseil national se moque complètement des soucis des communes désignées pour abriter un centre d’asile. Il a refusé mercredi par 114 voix contre 73 cette adjonction à la loi voulue par le Conseil des Etats. L’objet retourne à la Petite Chambre qui, du moins je l’espère, maintiendra cet important droit de participation.

Le PDC et le PLR refusent le droit de participation des communes
Avant la votation sur la loi sur l’asile en juin 2016, le Conseil fédéral avait clairement retenu dans ses explications de vote que les sites adéquats seraient, comme jusqu’ici, cherchés et planifiés d’entente et en étroite collaboration avec les cantons, les villes et les communes. Le terme d’entente signifie évidemment que ces sites doivent être acceptés par les cantons et les communes, faute de quoi il n’y a précisément pas d’entente!  Sur son site internet, le DFJP annonce également le principe selon lequel les sites des centres d’asile seront cherchés et planifiés d’entente et en étroite collaboration avec les cantons et les communes. Ce droit de participation des cantons et des communes concernant les nouveaux centres d’asile fédéraux aurait dû également figurer dans la loi d’application du message immobilier du Département fédéral des finances. Alors que le groupe parlementaire UDC a soutenu à l’unanimité cette règle, seuls 7 conseillers nationaux PDC et 2 PLR l’ont approuvée.

Cette décision du Conseil national est une nouvelle atteinte au principe du fédéralisme sur lequel repose notre Etat. Une fois de plus, il s’est avéré que l’UDC est le seul parti politique à s’engager clairement pour les droits des communes, donc pour le fédéralisme. J’appelle les conseillers nationaux PDC et PLR à ne pas se contenter de louer le fédéralisme dans leurs discours du dimanche, mais à le soutenir également lorsqu’il s’agit de prendre des décisions concrètes.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
UDC conseiller national (VS)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
15.08.2019
La Confédération annonce une fois de plus une baisse du nombre de demandes d'asile. Pure propagande, car... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
29.05.2019
Le Conseil fédéral a approuvé un concept permettant l'accueil direct de grands groupes de réfugiés. L'UDC s'oppose... lire plus
éditorial
partager l’article
06.05.2019, de Thomas Matter
L'immigration incontrôlée en Suisse pose de plus en plus de problèmes. Il reste aux Suissesses et aux... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre