Participer
éditorial

Le Conseil national refuse le droit à la parole aux communes prévues pour abriter un centre d’asile fédéral!

Le Conseil national a refusé mercredi une disposition qui aurait contraint la Confédération de chercher et de planifier d’entente et en étroite coopération avec les cantons et les communes les sites convenant aux futurs centres d’asile de la Confédération. Une fois de plus, le fédéralisme est foulé aux pieds!

Dans le cadre du débat sur le message immobilier du Département fédéral des finances, une majorité évidente du Conseil des Etats avait décidé, sur proposition du conseiller aux Etats UDC Peter Föhn, que les crédits d’engagement pour les nouveaux centres d’asile fédéraux ne pouvaient être ouverts que si le site prévu a été accepté par la commune et le canton concernés. Contrairement à la Petite Chambre, le Conseil national se moque complètement des soucis des communes désignées pour abriter un centre d’asile. Il a refusé mercredi par 114 voix contre 73 cette adjonction à la loi voulue par le Conseil des Etats. L’objet retourne à la Petite Chambre qui, du moins je l’espère, maintiendra cet important droit de participation.

Le PDC et le PLR refusent le droit de participation des communes
Avant la votation sur la loi sur l’asile en juin 2016, le Conseil fédéral avait clairement retenu dans ses explications de vote que les sites adéquats seraient, comme jusqu’ici, cherchés et planifiés d’entente et en étroite collaboration avec les cantons, les villes et les communes. Le terme d’entente signifie évidemment que ces sites doivent être acceptés par les cantons et les communes, faute de quoi il n’y a précisément pas d’entente!  Sur son site internet, le DFJP annonce également le principe selon lequel les sites des centres d’asile seront cherchés et planifiés d’entente et en étroite collaboration avec les cantons et les communes. Ce droit de participation des cantons et des communes concernant les nouveaux centres d’asile fédéraux aurait dû également figurer dans la loi d’application du message immobilier du Département fédéral des finances. Alors que le groupe parlementaire UDC a soutenu à l’unanimité cette règle, seuls 7 conseillers nationaux PDC et 2 PLR l’ont approuvée.

Cette décision du Conseil national est une nouvelle atteinte au principe du fédéralisme sur lequel repose notre Etat. Une fois de plus, il s’est avéré que l’UDC est le seul parti politique à s’engager clairement pour les droits des communes, donc pour le fédéralisme. J’appelle les conseillers nationaux PDC et PLR à ne pas se contenter de louer le fédéralisme dans leurs discours du dimanche, mais à le soutenir également lorsqu’il s’agit de prendre des décisions concrètes.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
SVP conseiller national (VS)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
30.08.2018, de Franziska Roth
L’asile est, en Suisse, une tâche commune qui doit être assumée conjointement par la Confédération, les cantons... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
08.06.2018
Une accélération de la procédure d'asile serait certes bienvenue. Mais ce ne sont pas les "bonnes personnes"... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
29.05.2018
L'Etat ne doit pas dépenser plus d'argent qu'il en encaisse. Fidèle à ce principe, le groupe parlementaire... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord