Participer
éditorial

Les armes légales ne sont pas la cause du problème

Le concept sécuritaire européen a fait faillite et c’est ce même dispositif qu’on voudrait nous obliger à reprendre dans notre législation.

Nous serons bientôt appelés à nous prononcer sur la directive européenne sur les armes, texte pondu en vue de lutter contre le terrorisme. Dans la mesure où seuls les honnêtes gens veillent à respecter les lois, ces dispositions n’ont rien arrangé en matière d’attentats comme on pouvait s’y attendre. La Commission européenne avait prévu le coup et inclus dans ses dispositions une clause prévoyant un réexamen tous les cinq ans afin de vérifier l’efficacité des mesures et proposer des améliorations si nécessaire. En clair, Jean-Claude Juncker et sa bande savent fort bien que leur fumeuse lubie sera sans effet mais permettra sous peu de remettre la compresse en vue de supprimer progressivement le peu de liberté européenne dans le domaine des armes. Bien évidemment, la Suisse devra suivre et renoncer aux prétendues exceptions obtenues par nos représentants au terme de négociations menées pied à pied.

Moins d’armes ne signifie pas moins de violence
Naturellement, la gauche voit dans cette directive le moyen d’obtenir ce que les urnes lui ont toujours refusé, soit l’interdiction des armes en Suisse. Son affiche le proclame, moins d’armes égal moins de violence. C’est beau mais c’est faux. Il suffit de s’intéresser à notre voisine la France, pays leader autoproclamé de l’Union européenne. En comparaison par rapport aux trois premiers mois de 2018, la délinquance violente a explosé au premier trimestre 2019. Homicides et règlements de comptes plus 12%, prises d’otages plus 112,5%, viols plus 19,4%. Tout cela alors que l’accès légal aux armes relève de la quête du Graal. Le concept sécuritaire européen a fait faillite et c’est ce même dispositif qu’on voudrait nous obliger à reprendre dans notre législation. Ici-même, les partisans du texte ne cherchent même pas à en vanter les mérites tant il n’y en a guère mais menacent l’électeur des pires maux en cas de refus. Le 19 mai, nous devrons faire savoir aux ennemis de notre sport, de notre tradition qu’ils n’atteindront pas leur but en nous plaçant le pistolet sur la tempe.

Pour plus d’informations : eu-diktat-nein.ch/fr/

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Yvan Perrin
UDC anc. conseiller national (NE)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
16.05.2019
L'UDC se voit confirmée dans sa position par les rapports complémentaires demandés par la ministre de la... lire plus
éditorial
partager l’article
15.05.2019, de Jean-Luc Addor
L’allégation que la directive européenne sur les armes autorise des dérogations est une imposture. La vérité est... lire plus
Journal du parti
partager l’article
14.05.2019, de Albert Rösti
La nouvelle directive européenne sur les armes, sur laquelle nous voterons le 19 mai est néfaste pour... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord