Participer
éditorial

Les cantons – les garants du fédéralisme

Le refus de l’article sur la famille hier par la majorité des cantons est un signal clair et net contre les tendances centralisatrices de la gauche qui se sont manifestées ces dernières dans de…

Le refus de l’article sur la famille hier par la majorité des cantons est un signal clair et net contre les tendances centralisatrices de la gauche qui se sont manifestées ces dernières dans de nombreux domaines politiques, de la politique familiale à la promotion de la culture, en passant par la politique de la santé. L’autonomie des cantons et des communes est constamment minée par la Confédération. Le résultat de cette votation sanctionne également une politique menée de plus en plus loin des citoyens, onéreuse et élitaire. Le NON des cantons alémaniques à l’article sur la famille est un OUI au fédéralisme et à l’autonomie des cantons et des communes. L’équilibrage entre cantons grands et petits est un principe essentiel qui fait la force de notre pays. C’est une sécurité contre le centralisme qui avait déjà été introduite dans la Constitution fédérale de 1848.

Le refus de l’article sur la famille par la majorité des cantons renforce la liberté et la responsabilité individuelle des familles. Il marque aussi l’opposition des contribuables à une nouvelle extension de l’Etat social selon le principe de l’arrosoir et aux frais des générations à venir. Pourquoi un contribuable appenzellois devrait-il payer pour des garderies d’enfants à Genève? Si le canton de Genève veut subventionner une augmentation du nombre de places dans les crèches, il peut le faire sans demander l’aval de la Confédération. C’est juste ainsi et c’est conforme à la structure fédéraliste de notre Etat.

La responsabilité individuelle reste un principe éminemment suisse. Ce que l’individu de peut pas régler, la commune l’assumera et si la commune est dépassée le canton interviendra. Dans les domaines où la Confédération est indispensable, il faudra adopter un article constitutionnel suivi une règlementation législative. La majorité des cantons se sont battus avec succès contre cette suppression de leurs compétences. Une application en fait fort simple du principe fédéraliste.

La décision du souverain helvétique n’empêche pas le quotidien de boulevard « Blick » de poursuivre sans gêne sa campagne pour l’article sur la famille et contre l’UDC. Il offre une plate-forme à Christian Darbellay, grand perdant de ce scrutin, qui refuse d’admettre son échec, notamment dans les cantons qui sont traditionnellement des places fortes du PDC, mais qui n’ont pas voulu que la Berne fédérale dicte son modèle familial favori. Ce politique continue d’affirmer qu’il manque 50 000 places de crèche en Suisse, en taisant bien sûr soigneusement qu’il s’agit de crèches fortement subventionnées par l’Etat. Lorsque des crèches étatisées offrent des places à des prix de dumping grâce aux subventions, il est clair que la demande y sera forte, alors que les crèches privées ont des places libres. Et, bien entendu, Monsieur Darbellay ne souffle mot des coûts énormes de cette opération pour les contribuables. Pour la xième fois il dessine le tableau d’une femme bien formée – le « Blick » donne aujourd’hui l’exemple d’une femme médecin – en affirmant péremptoirement qu’il est strictement impossible que cette femme reste au foyer. Le problème, c’est que des femmes médecins telles qu’il les décrit n’existent pas en Suisse. Il faut dès lors s’interroger sur l’objectif réel de la rhétorique de Monsieur Darbellay: lui et son parti, le PDC, estiment-ils peut-être que ces femmes doivent être forcées à travailler parce que leurs études ont coûté cher à la collectivité?

L’issue du scrutin d’hier met aussi en évidence le malaise des cantons face à l’extension constante de l’Etat social. En observant l’Union européenne, où l’on promet au tarif zéro monts et merveilles aux citoyennes et citoyens, il est important que nous nous interrogions toujours sur le coût réel de ces promesses. Battons-nous pour la sauvegarde de notre Etat social bien aménagé ainsi que pour la responsabilité individuelle et l’esprit d’initiative des citoyennes et des citoyens. Voilà le crédo de l’UDC. La responsabilité individuelle et la liberté doivent être renforcées afin que nous puissions continuer de financer notre Etat social sans laisser des dettes énormes aux générations à venir.

L’UDC gagnante des élections de ce weekend
L’UDC sort clairement gagnante des élections cantonales qui ont eu lieu ce weekend. Les cantons de Soleure et du Valais ont renouvelé leurs législatifs et leurs exécutifs cantonaux. Des élections exécutives complémentaires ont eu lieu dans les cantons de Bâle-Campagne et d’Appenzell Rhodes-Extérieures. Dans les deux cantons, aucun candidat n’a obtenu la majorité absolue.

Canton du Valais
Pour la première fois dans l’histoire du Valais, le PDC et le PCS perdent la majorité des sièges. Ils disposent désormais de 61 sièges (- 7) des 130 sièges du Grand Conseil. L’UDC en gagne 9 et atteint ainsi 21 mandats. Le camp de la gauche perd 2 sièges et tombe à 20. Le conseiller national Oskar Freysinger a obtenu de loin le meilleur résultat de tous les candidats à ce premier tour des élections au Conseil d’Etat, devançant même les conseillers d’Etat sortants. Aucun candidat n’a cependant obtenu la majorité absolue. Dans le Haut-Valais, l’UDC gagne un siège au détriment du PLR.

Elections au Grand Conseil valaisan

Force du parti Sièges 2009  Sièges 2013  +/-
PDC/PCS 68 61 -7
PLR 28 28 0
UDC 12 21 +9
PS/Verts  22 20  -2

Canton de Soleure

Obtenant une part aux suffrages de 20,2% (+0,8%), l’UDC devient le deuxième parti du canton de Soleure. Elle dépasse pour la première fois le PDC et le PS. Les perdants sont le PLR (-2%; désormais 24,8%), le PS (-1,6%; 19,1%) et le PDC (/-2,4%; 18,4%).

Elections au Grand Conseil soleurois

Force du parti 2009 2013 +/-   Nb. de sièges 2009 2013 +/-
PLR 26.8% 24.8% -2.0%   PLR 27 26 -1
PS 20.7% 19.1% -1.6%   PS 21 19 -2
PDC 20.8% 18.4% -2.4%   PDC 25 22 -3
UDC 19.4% 20.2% +0.8%   UDC 18 19 +1
par l’auteur
Silvia Bär
UDC Secrétariat général (BE)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2020
Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse participe avec un montant de 297 millions de francs à... lire plus
Journal du parti
partager l’article
04.12.2019, de Diana Gutjahr
Au Parlement fédéral, la gauche et les verts ont décidé d’un congé paternité de deux semaines. Dont... lire plus
éditorial
partager l’article
28.11.2019
Malheureusement il n'y a pas que la gauche qui cherche à gonfler l'appareil de l'Etat. Preuve en... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Armée

La sécurité de la population.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord