Participer
éditorial

Les infrastructures de transport au centre de l’intérÊt

Le Conseil fédéral a approuvé vendredi dernier le rapport stratégique sur l’avenir des réseaux d’infrastructure nationaux. On peut s’attendre à ce que les infrastructures nationales et, plus…

Le Conseil fédéral a approuvé vendredi dernier le rapport stratégique sur l’avenir des réseaux d’infrastructure nationaux. On peut s’attendre à ce que les infrastructures nationales et, plus particulièrement, celles des transports deviennent un thème politique prioritaire durant les années à venir. Financement, conception des tarifs, demande croissante, besoins énergétiques, surcharge des infrastructures à cause de l’immigration, voilà quelques aspects qui, parmi beaucoup d’autres, susciteront sans doute des débats animés. Ce qui compte, c’est que la politique prenne d’emblée le bon cap.

Des infrastructures fonctionnelles et performantes sont à la base de la croissance économique et de la prospérité. Le Conseil fédéral a fini par se rendre compte de cette évidence pour enfin publier, après des années d’attente et d’atermoiements, un aperçu de l’état des infrastructures suisses. Cela fait longtemps que l’UDC a mis le doigt sur les capacités insuffisantes, notamment dans le domaine des transports, et sur les goulets d’étranglement qu’il faut éviter. Mais aujourd’hui comme hier, c’est le financement qui pose le plus de problèmes. Les projets annoncés coûtent un multiple des fonds à disposition. Pour réaliser les projets nécessaires, il faut donc commencer par en garantir le financement.

Comme on pouvait s’y attendre, le Conseil fédéral ne voit d’autre solution que l’introduction d’une nouvelle « redevance de mobilité » (mobility pricing) qui, perçue pour tous les modes de transport, serait censée remplacer toutes les autres redevances pour l’utilisation des infrastructures. Le Conseil fédéral refusant de préciser la conception de cette nouvelle redevance, on ne peut qu’adopter une position critique à l’égard de ce projet. La nécessité de rechercher aujourd’hui déjà de nouveaux instruments de financement paraît en effet plus que douteuse. Car si on cessait enfin de détourner les fonds routiers pour financer d’autres projets, procédé condamnable qui dure depuis des décennies, et si on retenait la rentabilité et la transparence financière comme principaux critères pour la planification des futurs projets, il ne serait pas nécessaire aujourd’hui de planifier une nouvelle attaque contre le porte-monnaie des contribuables et des usagers.

Pour l’UDC, la future politique des transports doit répondre en priorité aux exigences suivantes:

Pratiquer une politique du possible au lieu d’obéir à des idéologies
Il est indispensable d’engager les différents modes de transport en fonction de leurs forces et de leurs faiblesses réelles. Chaque mode de transport doit recevoir les moyens financiers qu’il génère lui-même. Il faut enfin stopper le détournement systématique de fonds routiers pour des dizaines de milliards de francs dans le but de subventionner d’autres modes de transport, voire pour boucher les trous des caisses de la Confédération et des cantons.

La qualité avant la quantité
Compte tenu des moyens financiers limités à disposition, il est indispensable de fixer des priorités pour les projets de transport. Des désidératas régionaux et avancées solitaires n’ont plus leur place dans cette politique. Pour commencer il faut garantir la réalisation des projets approuvés depuis des décennies, comme l’achèvement du réseau des routes nationales et la suppression des goulets d’étranglement sur les autoroutes.

Transparence des coûts et recherche de la rentabilité
Une politique des transports conformes aux règles de l’économie et, partant, financièrement supportable exige avant tout la transparence des coûts. L’UDC demande donc que les coûts réels de tous les modes de transports soient calculés et présentés sans artifice comptable. Pour éviter d’onéreuses erreurs de planification, l’aménagement et l’utilisation des différents systèmes de transport doivent se baser sur une analyse coût/utilité. Ce calcul doit aussi tenir compte des futurs coûts d’exploitation.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Martin Baltisser
UDC (AG)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
18.02.2020, de Benjamin Giezendanner
Notre réseau routier et ferroviaire est déjà aux limites de ses capacités. Parallèlement, de plus en plus... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
30.01.2020
Le Secrétariat d'Etat aux migrations tente une fois de plus d'enjoliver la situation en annonçant que l'immigration... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
13.12.2019
Le Conseil fédéral dévoile ses batteries: pour régler le problème des bouchons sur les routes, il ne... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord