Participer
éditorial

Longue vie à la Suisse et longue vie à l’UDC!

Chère Famille UDC,

Je remercie les délégués de l’UDC Suisse de leur soutien et de l’enthousiasme avec lequel ils m’ont élu le 22 août à la présidence du parti. Je me sens très honoré. Je suis aussi reconnaissant à Beni Fischer, Alfred Heer et Andy Glarner, des personnalités que je respecte beaucoup, d’avoir souligné l’unité de notre parti.

Il va de soi que les médias auraient été très heureux de commenter un match pour la présidence de l’UDC Suisse. Durant les semaines qui ont précédé cette élection, de nombreux journalistes ont tenté d’inventer des divergences au sein de notre parti, voire de nous diviser. On m’a sans cesse demandé si j’allais changer la ligne du parti, imposer une politique plus rouge ou plus verte ou si, en raison de mes origines latines, j’allais modifier nos priorités. Ma réponse a toujours été clairement NON!  Je défends corps et âme les valeurs de l’UDC et je ne changerai pas mes convictions. L’indépendance, la souveraineté, l’autodétermination et la responsabilité individuelle sont inscrites dans ma – dans notre – ADN et ne sont donc pas négociables.

L’argent des contribuables suisses doit bénéficier aux habitants de la Suisse

Quelques médias m’ont ensuite présenté comme un défenseur d’une ligne dure. Il est possible que je le sois. Ce que je peux vous assurer, c’est que je refuse absolument d’offrir à l’UE un milliard de francs d’argent des contribuables suisses. Cet argent appartient aux contribuables de ce pays et doit leur profiter. Je ne veux pas non plus punir les gens qui travaillent durement en les grevant d’impôts écologiques comme l’exige la loi sur CO2 soutenue par la gauche écologiste. Je me bats avec conviction contre les tentatives de soutirer toujours plus d’argent de la classe moyenne en multipliant les impôts et redevances. Et je refuse absolument que nous autres Suissesses et Suisses soyons bientôt contraints de suivre des cours d’intégration parce que l’immigration démesurée que subit notre pays fera bientôt de nous une minorité dans notre propre pays. Et il est bien sûr naturel que je ne veuille pas d’une Suisse à 10 millions d’habitants.

Voilà pourquoi je me battrai à vos côtés pour que la Suisse retrouve le 27 septembre prochain son modèle à succès qu’elle a perdu avec l’introduction de la libre circulation des personnes. Observez donc le Tessin qui est le canton suisse le plus touché par les conséquences négatives de l’immigration démesurée. On nous a promis une immigration de professionnels hautement qualifiés. En lieu et place, nous sommes envahis par des dizaines de milliers de travailleurs bon marché de l’UE. Conséquences: dumping salarial, de plus en plus de pauvreté, sous-emploi et éviction des salariés âgés de leurs places de travail par une main-d’œuvre bon marché originaire de l’UE. Je ne veux pas que les familles suisses soient étouffées par cette immigration démesurée. Nous autres gens du sud des Alpes, nous tirons la sonnette d’alarme pour que tout le pays s’éveille. Nous autres gens des régions frontalières nous subissons tous les jours les effets désastreux de la libre circulation des personnes. Nous vous prions de tirer avec nous le frein de secours pour éviter que notre pays n’aille droit dans le mur.

Seule l’UDC s’engage pour les habitants de la Suisse

Nous les gens de l’UDC, nous sommes les seuls qui s’engagent réellement pour les travailleurs de ce pays. Cela fait longtemps que les syndicats se sont détournés de leur base, préférant s’enrichir grâce aux mesures d’accompagnement au lieu de défendre véritablement les travailleurs. Nous, l’UDC, nous sommes le seul parti à œuvrer pour une authentique préférence nationale sur le marché du travail. Et nous sommes aussi les seuls qui se battent pour la protection de notre nature exceptionnelle avec notre initiative de limitation. L’immigration d’environ un million de personnes, que la Suisse a subie durant les 13 ans écoulés, a eu des conséquences désastreuses pour notre petit pays. Cette immigration totalement démesurée a provoqué le bétonnage d’une surface de terres cultivables équivalant à 57’000 terrains de footballs. Elle a amené 541’000 voitures du tourisme supplémentaires sur nos routes désormais régulièrement bouchées. Elle a augmenté la consommation d’électricité de 2 milliards de kilowattheures et poussé nos infrastructures aux limites de l’effondrement. L’UDC se bat de toutes ses forces contre ce développement néfaste, alors que les autres partis se contentent de tirer toujours plus d’argent , donc d’impôts et de redevances, des poches d’une classe moyenne qui travaille durement.

Chers Amis et Sympathisants de l’UDC, un OUI à l’initiative de limitation le 27 septembre ne fait pas seulement gagner l’UDC, mais c’est une victoire pour toute la Suisse. Battons-nous ensemble pour que ce pays reste notre patrie que nous aimons et que nous défendons tous les jours.

Longue vie à la Suisse et longue vie à l’UDC!

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
07.11.2020
Allemagne, France, Autriche – une nouvelle vague de terrorisme islamiste déferle sur l'Europe. Ce n'est qu'une question... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
15.09.2020
Le groupe parlementaire UDC s'est aujourd'hui opposé à l'unanimité à la dangereuse "initiative 99%" de la Jeunesse... lire plus
Exposé
partager l’article
11.08.2020, de Marco Chiesa
En acceptant la libre circulation des personnes nous avons abandonné le modèle à succès qui a fait... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Agriculture

Pour une production indigène.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord