Participer
éditorial

NON à l’initiative populaire AVSplus

L’initiative AVSplus qui propose d’augmenter les rentes AVS de 10% est à rejetée fermement. En effet, non seulement la prévoyance professionnelle, mais aussi le marché du travail sont placés devant de très grands défis liés au vieillissement de la population. Les rentiers sont de plus en plus nombreux face à un nombre de plus en plus réduit de cotisants. Comme il ressort des enquêtes effectuées dans les diverses branches professionnelles de notre pays, l’écart entre le nombre de départs à la retraite enregistrés et l’arrivée sur le marché du travail de main-d’œuvre autochtone se creuse chaque année. D’ici 2030, ce rapport sera de 2 pour 1 dans de nombreuses branches.

Des dépenses insensées

L’initiative AVSplus générerait 5,5 milliards de francs de dépenses supplémentaires par an d’ici 2030, ce qui est totalement insensé dans la situation démographique qui est la nôtre. Or, des charges supplémentaires de cet ordre ne manqueraient pas d’accentuer d’avantage les problèmes financiers prévisibles de l’AVS et par la même de créer un total chao en matière de rentes AVS qui touchera très rapidement les rentiers d’aujourd’hui et de demain.

Une extension plus généreuse des prestations, telle qu’elle est proposée par les initiants, nuirait gravement à notre économie car d’une part elle engendrerait une augmentation des cotisations salariales pour les employeurs et pour les employés et, d’autre part, entrainerait une augmentation supplémentaire de 1,5% de la TVA, ce qui n’est pas acceptable.

Une diminution des prestations complémentaires

De nombreux retraités avec de faibles revenus dépendent aujourd’hui de prestations complémentaires. Celles-ci couvrent exactement l’écart entre le besoin démontré et le revenu disponible. Or l’augmentation des rentes AVS aurait pour effet direct une diminution des prestations complémentaires du même montant. Cela signifie que pas un seul franc de plus n’est disponible. En revanche, des retraités plus aisés ne touchant pas de prestations complémentaires verraient leur rente AVS augmenter.

Une mauvaise solution

Certes, le supplément de 10% augmenterait les rentes vieillesse AVS versées, néanmoins, l’aspect déterminant pour apprécier l’initiative est celui des ressources. L’initiative entraînerait une augmentation du déficit de répartition de 3,3 milliards de francs. Nous devons pourtant militer pour une prévoyance supportable et surtout stable dans la durée. Il faut donc trouver des solutions acceptables sous les angles social et économique dans le cadre de la réforme en cours de la prévoyance vieillesse 2020 et surtout rejeter cette initiative populaire « AVSplus » qui ne tient pas compte de la situation déjà délicate et surtout compromettrait davantage encore les perspectives déjà bien sombres de la prévoyance vieillesse. OUI à des rentes sûres et NON à de coûteuses expériences telles que proposées par cette initiative.

partager l’article
Thèmes
par l’auteur
Sans parti conseiller national (NE)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
17.06.2019
Une hausse d'au moins 3% des coûts de l'assurance-maladie a été une fois de plus pronostiquée pour... lire plus
éditorial
partager l’article
22.03.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC s'engage pour la responsabilité individuelle dans tous les domaines. Le groupe UDC a néanmoins rejeté durant... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Jean-Pierre Grin
Notre système de santé figure parmi les meilleurs qui soient mais aussi parmi les plus chers du... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord