Participer
éditorial

Une aberration!

La Stratégie énergétique 2050 du Conseil fédéral, que le Parlement a confirmée sous la forme d’une nouvelle loi sur l’énergie, est un projet trompeur. Elle met en péril la production électrique nationale, fiable et avantageuse dont nous profitons aujourd’hui. La sécurité de notre approvisionnement est menacée; toutes les énergies seront plus chères et notre dépendance de l’étranger sera plus grande.

Notre vie quotidienne est marquée par la consommation d’énergie en général, celle d’électricité en particulier. Il n’existe guère une activité – des déplacements en voiture au chauffage, en passant par la recharge de notre téléphone mobile – qui ne dépende pas d’un approvisionnement énergétique suffisant.  L’énergie est le sang de notre économie; elle garantit l’emploi et la prospérité.

Risquer la sécurité de notre approvisionnement?

Si nous décidons de renoncer dans la précipitation à presque 40% de notre production électrique, donc à celle de nos centrales nucléaires, nous devrons forcément remplacer cette ressource. Il est parfaitement utopique de croire que des énergies renouvelables comme le vent et le soleil soient capables de combler une telle lacune. Les parcs éoliens modifient – détruisent en réalité – nos paysages; les nouveaux projets de force hydraulique se heurtent à des oppositions et les toits solaires sont largement insuffisants.

Conclusion: la Suisse devra importer l’énergie électrique manquante – soit de centrales nucléaires françaises, soit de centrales au charbon allemandes. Elle deviendra ainsi encore plus dépendante de l’étranger et vulnérable aux chantages.

Encore plus dépendante de l’UE

Les partisans de cette stratégique énergétique acceptent manifestement cette plus grande dépendance de l’étranger. Ils s’empresseront d’expliquer aux Suissesses et aux Suisses qu’un accord sur l’électricité avec l’UE est indispensable. De son côté Bruxelles n’acceptera un tel accord que moyennant des concessions par milliards de francs pour les énergies renouvelables et la conclusion d’autres traités, par exemple ce fameux accord-cadre qui oblige la Suisse de reprendre automatiquement du droit UE.

Politique contradictoire

On tente de faire croire à la population que la consommation électrique baissera à l’avenir. C’est le contraire qui est vrai. L’immigration, l’électrification des transports et la multiplication des pompes à chaleur pousseront la consommation électrique à la hausse. On nous annonce de merveilleux objectifs concernant la baisse des émissions de CO2 et en même temps nous devrons importer du courant électrique provenant de centrales combinées au gaz et au charbon qui produisent du CO2 en masse. Cette politique est irresponsable et stupide.

La stratégique énergétique ne concerne pas seulement l’électricité

La plus grande tromperie des partisans de la stratégie énergétique et de la nouvelle loi sur l’énergie est de faire croire que ce projet ne concerne que le courant électrique. En réalité, la totalité de la consommation énergétique est en cause. L’objectif de la loi est clair: la Suisse doit réduire sa consommation totale d’énergie de 43% d’ici à 2035. Donc diminuer de près de la moitié sa consommation actuelle, ce qui nous ramènerait dans les années soixante du siècle passé. La Confédération nous en annonce d’ores et déjà les conséquences: par exemple, une interdiction des chauffages à l’huile d’ici à 2029. Les propriétaires immobiliers seront contraints d’assainir leurs bâtiments et les véhicules seront frappés de nouvelles et sévères valeurs limites. Les impôts et taxes sur les agents énergétiques augmenteront massivement, faute de quoi les objectifs ne pourront pas être atteints. Un corset étouffant sera imposé à l’économie et à toute la population. Et quelles seront les mesures suivantes? Une obligation de se doucher uniquement avec de l’eau froide? Une interdiction des voitures et des camions fonctionnant au carburant? Une mise obligatoire aux enchères des maisons dont les propriétaires n’ont pas les moyens de faire procéder aux travaux d’assainissement?

Stoppons cette folie avant qu’il ne soit trop tard! Signez maintenant le référendum contre la loi sur l’énergie. Il faut que le peuple ait le dernier mot dans une affaire aussi importante!

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (SG)
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
03.06.2020
L'UDC refuse l'ouverture de l'institution du mariage aux couples homosexuels. Il y a deux raisons à cela:... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
03.06.2020
Bien que la crise provoquée par la pandémie Covid-19 ait apporté à la Susse un déficit jamais... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
28.05.2020
Les derniers scénarios de l'Office fédéral de la statistique (OFS) continuent de miser sur une fulgurante croissance... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Agriculture

Pour une production indigène.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord