Participer
Exposé

2Ème exigence: non à l’adhésion à l’UE

La construction de l’Union Européenne a été rendue nécessaire pour changer le cours de l’histoire. En effet pour mettre fin à leur propension à vouloir se faire la guerre depuis des siècles, les…

La construction de l’Union Européenne a été rendue nécessaire pour changer le cours de l’histoire. En effet pour mettre fin à leur propension à vouloir se faire la guerre depuis des siècles, les pays européens ont réussi à mettre en place une politique aboutissant à l’union de leurs forces plutôt que de mettre celles-ci dans la destruction de leurs biens.

Pourtant malgré ce côté positif l’UDC a réussi à convaincre le peuple suisse de ne pas adhérer à cette Union, Pourquoi ?

La réponse est claire et s’explique par plusieurs raisons :

  • ­1ère raison : Grâce à son esprit pacifiste la Suisse n’a plus participé à aucun conflit depuis 500 ans ; elle n’a donc aucune raison morale de se racheter de fautes qu’elle n’a pas commises.
  • 2ème raison : Notre fonctionnement démocratique est exceptionnel et donne largement la parole au peuple, nous ne voulons pas perdre ces droits dans une UE dirigiste et centralisatrice.
  • 3ème raison : En gardant son indépendance et sa liberté, la Suisse peut conclure des accords en tout genre avec l’ensemble des pays de la planète ceci sans passer par le contrôle de Bruxelles.
  • 4ème raison : La Suisse est totalement neutre sur le plan international alors que l’UE prend partie dans les conflits en cours. En entrant dans l’UE notre pays perdrait sa neutralité et ainsi la sécurité pour sa population. En effet dans ce cas les risques d’une attaque terroriste seront plus élevés.
  • 5ème raison : La Suisse joue un rôle important avec les services de bons offices qu’elle peut proposer grâce à sa neutralité. Celle-ci lui permet d’offrir une place non contestable pour organiser des réunions afin de rechercher une solution pacifique aux conflits. En entrant dans l’UE la Suisse perdrait totalement ce rôle pourtant nécessaire.
  • 6ème raison : l’installation de nombreux organismes internationaux sur la place de Genève a été rendu possible grâce au fait que la Suisse est un pays neutre; en perdant ce crédit si l’on entrait dans l’UE, la place internationale de Genève serait constamment remise en question. Notre économie y perdrait beaucoup.
  • 7ème raison : l’UE ne sait bientôt plus où sont ses limites, plus elle s’agrandit plus elle s’affaiblit car les intérêts nationaux des Etats qui la composent sont trop divergents. Nous n’avons aucun intérêt à entrer dans cette tour de Babel.
  • 8ème raison : malgré que ce soit un de ses objectifs, l’UE n’a jamais réussi à devenir une véritable entité économique, c’est pourquoi notre tissu économique ne trouve aucun intérêt à entrer dans l’UE.
  • 9ème raison : en restant en dehors de l’UE la Suisse reste libre de passer avec elle des accords économiques qui sont favorables aux deux parties sans qu’elle perde son autonomie.
  • 10ème raison : Les Suisses ont depuis trop longtemps goûté à leur liberté d’action et d’autogestion pour aller les perdre dans une vaste structure dans laquelle son opinion ne sera plus écoutée.

Aujourd’hui l’UE est toujours plus arrogante allant même jusqu’à demander à la Suisse d’invalider des décisions populaires fédérales ou des décisions prises dans les cantons. L’UDC rejette avec véhémence toute ingérence européenne dans nos affaires intérieures.

A l’aube des Elections fédérales d’octobre 2007, notre parti doit se montrer fort et ses représentants solidaires. Nous devons nous engager à lutter contre une adhésion à l’Union européenne. L’UDC veut que notre pays garde sa liberté, sa démocratie et sa neutralité. C’est pourquoi elle passe un contrat avec le peuple pour tout faire afin que la Suisse n’adhère pas à l’UE.

par l’auteur
André Bugnon
SVP conseiller national (VD)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Albert Rösti
L’UDC symbolise la liberté et la sécurité. A notre époque marquée par des migrations de populations entières... lire plus
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Ueli Maurer
Journal du parti
partager l’article
16.01.2019, de Adrian Amstutz
La Confédération dépense toujours plus pour l’étranger et toujours moins pour les Suissesses et les Suisses. Il... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord