Participer
Exposé
Conférence de presse de 21. octobre 2005

Et pourtant elle tourne!

"Et pourtant elle tourne!" En citant la célèbre exclamation de Galileo Galilei, je songe à la politique suisse. Après la nouvelle et spectaculaire victoire de l’UDC aux élections fédérales il y a just

« Et pourtant elle tourne! » En citant la célèbre exclamation de Galileo Galilei, je songe à la politique suisse. Après la nouvelle et spectaculaire victoire de l’UDC aux élections fédérales il y a juste deux ans et la recomposition du Conseil fédéral, il est possible de tirer un premier bilan, même s’il est forcément incomplet. On constate depuis quelques années en Suisse, avec un peu de retard sur les pays voisins, une polarisation du monde politique. Ce phénomène se traduit notamment par l’approfondissement du clivage ville-campagne dans une mesure que l’on n’a pas observée jusqu’ici. Inversement, la célèbre barrière de roesti est pour l’essentiel tombée. L’UDC y a largement contribué. Nous avons réussi à faire comprendre l’utilité de notre politique en Suisse romande comme dans le reste du pays. Certains tabous politiques romands comme, par exemple, la politique européenne, sont tombés pour faire place à un débat ouvert et transparent. Nous observons à l’intérieur et à l’extérieur du parti une décrispation bienvenue et nos propositions sont accueillies avec plus de bonne volonté que dans le passé.

Consolider les résultats
A l’intérieur du parti, nous avons poursuivi avec succès la consolidation entamée voici dix ans. Dans bon nombre de cantons où l’UDC s’est nouvellement installée, elle a réussi à fonder des sections dans toutes les communes. Aussi, le rythme de quelque 50 nouvelles sections locales fondées chaque année a-t-il ralenti aujourd’hui. Depuis les dernières élections fédérales, l’UDC a fondé 59 sections locales et nous maintiendrons ce régime, à savoir une nouvelle fondation toutes les deux semaines environ, jusqu’aux prochaines élections. D’ici là, nous aurons tissé un réseau dense également en Suisse romande et au Tessin. Durant les deux années écoulées, l’UDC a accueilli quelque 5000 nouveaux membres, soit essentiellement des personnes jeunes et une proportion importante de femmes. Ces nouvelles adhésions se sont faites principalement en deux vagues, soit après les votations sur les projets de naturalisation et sur Schengen.

Nous avons professionnalisé le travail politique au niveau communal en réalisant un manuel détaillé et complet. Il faut éviter de recommencer tout à zéro à chaque fondation d’une section communale. De plus, nous voulons garantir un certain standard de qualité dans le travail politique quotidien. Ce manuel contient notamment des listes de contrôle pour la conduite d’un parti local, pour le recrutement de nouveaux membres et l’organisation de campagnes électorales et de votation. En outre, nous lançons un programme de formation interne qui, d’une part, vise à donner aux futurs élus les moyens d’exercer un mandat politique; nous voulons offrir des cours de connaissances politiques générales, des cours spécialisés dans certains domaines et même un enseignement destiné à former la personnalité. D’autre part, nous formons des membres pour leur permettre de travailler utilement au sein des sections. Relativement nouvelles en Suisse, ces possibilités de formation politique assurent au parti à moyen et à long terme une relève suffisante en cadres performants. Nous présenterons ce programme de formation au public lorsqu’il aura fait ses preuves dans la pratique.

Elections et votations
L’UDC a progressé dans toutes les élections législatives cantonales à l’exception de celles du canton d’Argovie. La perte d’un siège au Conseil d’Etat zurichois a été compensée par des gains dans les gouvernements cantonaux de Lucerne, Schwytz et Schaffhouse. Au niveau fédéral, l’UDC a gagné autant de votations que le PRD et le PDC. Elle a surtout remporté seule les deux votations sur les projets de naturalisation et l’initiative pour l’internement et elle a réussi à empêcher, avec le soutien du PRD qui a rejoint son camp au dernier moment, une augmentation de la TVA. Lors des scrutins qu’elle a perdus de justesse, l’UDC a réussi à mobiliser la population bien au-delà de sa part électorale. Vous trouverez plus de détails sur ces aspects dans le dossier de cette conférence de presse.

Malgré ses défaites dans les votations sur Schengen et la libre circulation des personnes, l’UDC a réussi à conforter la voie bilatérale alors que cette approche a été critiquée et ridiculisées pendant de nombreuses années par les milieux favorables à l’adhésion. Dans son programme de législature, le Conseil fédéral ne mentionne plus l’objectif stratégique d’une adhésion. Enfin, l’UDC a réussi à faire aboutir plusieurs initiatives et référendums dans les cantons, notamment en politique financière et fiscale.

L’UDC a été très active durant ces deux années écoulées en matière de récolte de signatures. Elle a déposé les deux référendums contre l’assurance-maternité et contre Schengen et fait aboutir son initiative pour la baisse des primes d’assurance-maladie. Quant à l’initiative pour des naturalisations démocratiques, elle est proche de sa conclusion.

Perspectives pour les deux années à venir
Nous travaillerons durant les deux années à venir à améliorer et à professionnaliser les structures de notre parti afin de consolider la forte croissance que l’UDC a connue ces derniers temps. La formation des cadres sera améliorée. Nous continuerons de mettre l’accent sur la Suisse romande et sur le Tessin. Au niveau interne, nous avons déjà commencé à préparer les élections 2007 en fixant les principales échéances et les grands thèmes politiques de la campagne. Nous allons renforcer notre travail programmatique pour rester à la hauteur de notre réputation de parti offrant des solutions pratiques aux problèmes du pays. Il est évident que nous collaborons volontiers avec les deux partis du centre tout en espérant que ceux-ci se souviennent à nouveau de leurs origines bourgeoises.

Pour les élections de 2007, nous maintenons notre objectif de consolider à un niveau élevé l’excellent résultat obtenu aux élections de 2003 et nous partons bien sûr du principe que nous conservons deux sièges au Conseil fédéral.

partager l’article
par l’auteur
UDC conseiller national (ZH)
plus sur le thème
Papier de position
partager l’article
25.06.2019
Communiqué de presse
partager l’article
25.06.2019
Rien de plus hypocrite que les lamentations des socialistes et des écolo-gistes à propos du prétendu refroidissement... lire plus
Conférence de presse
partager l’article
25.06.2019
Rien de plus hypocrite que les lamentations des socialistes et des écologistes à propos du prétendu refroidissement... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Agriculture

Pour une production indigène.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord