Participer
Exposé
Conférence de presse de 22. avril 2013

Garantir les droits des minorités

La Suisse romande et/ou le canton du Tessin n’auront plus jamais un siège au Conseil fédéral. Leur force électorale est trop faible. Cette situation est injuste. Voilà un argument qui est…

par Christoph Neuhaus, conseiller d’Etat du canton de Berne

La Suisse romande et/ou le canton du Tessin n’auront plus jamais un siège au Conseil fédéral. Leur force électorale est trop faible. Cette situation est injuste. Voilà un argument qui est régulièrement revenu dans cette campagne. Il est vrai que l’on pourrait discuter longuement de la justice ou de l’injustice de la répartition des sièges entre les cantons ou les régions. Vous connaissez les statistiques, vous savez quels cantons ou régions ont été surreprésentés ou au contraire sous-représentés à l’exécutif national. Cette situation est-elle juste? Le prétendu problème de reproduire pour ainsi dire les régions du pays au sein du Conseil fédéral peut parfaitement être résolu.

Le canton de Berne compte près d’un million d’habitants, dont 54 000 sont de langue maternelle française. Comment tenir compte équitablement de cette minorité? Pour le Grand Conseil, donc le parlement cantonal, il existe dans la circonscription Bienne-Seeland une règlementation garantissant des sièges à la population francophone. Les articles 39 et 40 de la loi bernoise sur les droits politiques précisent le mode de calcul. La partie francophone de la population bernoise bénéficie également d’un siège garanti à l’exécutif cantonal. Un représentant de la région francophone du canton siège toujours dans ce gouvernement de sept membres. Si les élections cantonales ne confirment pas ce principe, le septième conseiller d’Etat de langue allemand élu doit céder son siège au candidat francophone. Cette règle est inscrite dans la constitution cantonale depuis 1994, mais il n’a jamais été nécessaire de l’appliquer. Les partis politiques se sont toujours organisés en fonction de cette règle en lançant les candidatures les plus prometteuses du Jura bernois.

Pour garantir que la candidature favorisée par le Jura bernois s’impose effectivement, la répartition des voix est soumise au principe de la moyenne géométrique: les voix obtenues par les candidats francophones sont comptées séparément pour le Jura bernois et la totalité du canton, puis multipliées ensemble. Ensuite on tire la racine carrée du résultat de cette multiplication.

Par sa structure, mon canton est de plusieurs points de vue un modèle réduit de la Suisse. Nonobstant les mises en garde des adversaires de ce projet, je ne vois pas pourquoi un système qui a fait ici ses preuves depuis des décennies ne pourrait pas fonctionner au niveau suisse. En outre, ce système électoral n’a absolument pas déstabilisé politiquement le canton comme le prévoyaient les critiques sans pouvoir fonder sérieusement leurs arguments.

 

partager l’article
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Adrian Amstutz
Celles et ceux qui ne voteront pas pour l’UDC le 20 octobre aideront ceux qui expédient notre... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
L’UDC demande d’urgence le lancement d’un programme de revitalisation pour sauvegarder l’emploi en Suisse. Les crises politiques... lire plus
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019
Le Conseil national a débattu de l’initiative populaire «Pour une immigration modérée» lors de la session d’automne.... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre