Participer
Exposé

Initiative « 1:12 – pour des salaires justes »

L’initiative populaire « 1:12 – Pour des salaires justes » a été déposée par la Jeunesse Socialiste le 21 mars 2011, forte de 113‘005 signatures valables. Elle exige que – dans une même entreprise…

Géraldine Savary, conseillère aux Etats (PS), Lausanne (VD)

Contexte:
L’initiative populaire « 1:12 – Pour des salaires justes » a été déposée par la Jeunesse Socialiste le 21 mars 2011, forte de 113‘005 signatures valables. Elle exige que – dans une même entreprise – personne ne puisse gagner, en un mois, plus que quiconque en une année. Objectif : que ce principe d’un ratio maximal de 1 à 12 entre les salaires soit définitivement ancré dans la Constitution fédérale.

Ce dernier n’a toutefois rencontré qu’un maigre soutien au Conseil fédéral comme au Parlement. Dans son message du 11 janvier 2012, le gouvernement s’est ainsi exprimé en faveur d’un rejet de l’initiative sans lui opposer de contre-projet. Le Conseil national ainsi que le Conseil des États ont suivi en la refusant par 130 voix contre 56 (1 abstention), respectivement par 28 voix contre 10 (4 abstentions) le 22 mars 2013. Il revient donc désormais au peuple et aux cantons de se prononcer. Ce sera le 24 novembre 2013.

Appréciation:
Ces trente dernières années, l’écart salarial n’a cessé de se creuser dans notre pays. Tandis que les rémunérations de l’immense majorité des employé-e-s n’a que peu progressé. Les salaires des cadres supérieurs ont littéralement explosé. Notamment en raison du versement régulier de bonus qui ont permis aux managers de s’enrichir au détriment de tous les autres. Cette pratique a débouché sur la recherche compulsive du profit immédiat et la perte du sens des responsabilités. A part ces quelques privilégiés, personne n’y trouve son compte et c’est justement ce que l’initiative entend changer.

Même pendant la dernière crise économique et financière, les managers ont touché des salaires indécents et des bonus de la même espèce. A titre d’exemple l’UBS, malgré les quelque 2,5 milliards de pertes enregistrées en 2012, a versé le même montant en bonus durant la même période. En dépit de ce résultat catastrophique, sa seule direction s’est partagé plus de 70 millions de francs. C’est à la fin des années 90 que les rémunérations des cadres supérieurs ont irrésistiblement pris l’ascenseur. Pour aboutir, en 2011, à une somme de 4,77 millions de francs pour la moyenne du plus haut salaire versés par les grandes entreprises cotées en bourse. Un montant qu’une employée lambda met environ 66 ans à rassembler.

L’initiative « 1:12 » veut mettre un terme définitif à ces excès. Aujourd’hui, les profiteurs décident seuls de l’ampleur de leur rémunération avec pour seul souci de s’en mettre plein les poches. Tous les autres ne sont que spectateurs. L’initiative a pour objectif de leur permettre d’avoir leur mot à dire et de garantir que toute la collectivité profite des gains de productivité.

Evidemment, certains de ces managers ne résistent pas à jouer la carte du chantage aux délocalisations et aux suppressions d’emplois. Oser prétendre qu’il est impossible de trouver des cadres supérieurs aussi talentueux que motivé-e-s pour un salaire annuel de plus d’un demi-million de francs démontre toutefois qu’ils ont effectivement perdu tout contact avec la réalité.

L’initiative « 1:12 » est une composante essentielle de la campagne socialiste pour une meilleure répartition des richesses dans notre pays. Ensemble, nous sommes en mesure d’empêcher que les top-managers s’octroient la plus grande part du gâteau en ne laissant que les miettes à leurs subordonnées.

partager l’article
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.03.2019, de Thomas Aeschi
L'UDC s'engage pour la responsabilité individuelle dans tous les domaines. Le groupe UDC a néanmoins rejeté durant... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Albert Rösti
C’est pire que ce que l’on craignait: incroyable, totalement inadéquat, inutilisable et destructeur. Ces pensées m’ont traversé... lire plus
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Nadja Pieren
L’accord-cadre avec l’UE ne devrait pas être considéré comme une simple orientation politique prise à distance par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Religions

S’engager pour nos valeurs

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord