Participer
Exposé
Conférence de presse de 11. août 2010

La situation intenable sur le marché laitier exige des mesures politiques immédiates

Le marché laitier suisse se trouve dans une situation désolante: au mois de mai de cette année, le prix moyen à la laiterie n’était plus que de 55 centimes par kilo de lait.
malgré le prix bas la…

Le marché laitier suisse se trouve dans une situation désolante:

  • au mois de mai de cette année, le prix moyen à la laiterie n’était plus que de 55 centimes par kilo de lait.
  • malgré le prix bas la production ne cesse d’augmenter.
  • les stocks de beurre atteignent un nouveau record avec près de 10 000 tonnes.
  • la pression sur les prix va donc encore une fois augmenter dès cet automne.
  • les importations de fromage croissent plus rapidement que les exportations.
  • la libéralisation (suppression du contingentement, ouverture du marché fromager, réduction des aides fédérales à la commercialisation des produits laitiers) a eu des effets négatifs extrêmement graves pour les producteurs de lait.
  • l’absence de conditions-cadres régissant le marché laitier permet à l’industrie et au commerce de détail d’exercer impitoyablement leur toute-puissance commerciale face à un secteur de production fortement dispersé. Dernier exemple en date: la Migros a certes accepté au sein de l’organisation professionnelle une augmentation du prix du lait, mais refuse manifestement, lors des négociations concrètes avec ses producteurs, de payer un prix plus élevé.
  • ce développement pose un problème existentiel à nombre de producteurs laitiers. Il frappe le plus durement les agriculteurs qui, conformément aux recommandations officielles, ont agrandi leur exploitation et procédé à des investissements.
  • L’IP Lait est en fait censée régler ce problème, donc adapter l’offre à la demande. Or, diverses informations nous apprennent que cette organisation est incapable d’appliquer les décisions prises. De toute évidence, les milieux qui profitent du non-fonctionnement des règles de la branche sont là encore plus forts que ceux charchant à stabiliser le marché pour permettre aux producteurs de réaliser un salaire décent.

Le marché laitier continue néanmoins de profiter de quelques conditions-cadres imposées par l’Etat sous la forme de droits de douane, de mesures de compensation des prix pour les produits relevant de la loi sur les produits agricoles transformés et du supplément pour le lait transformé en fromage. Mais le Conseil fédéral propose de supprimer progressivement ces interventions. Conséquences du programme de consolidation de la Confédération, il faut en particulier s’attendre à des réductions drastiques au niveau des mesures de compensation des prix pour les produits relevant de la loi sur les produits agricoles transformés et du supplément pour le lait transformé en fromage. Le projet de la présidente de la Confédération de conclure un accord de libre-échange agricole avec l’UE remet de surcroît en question les droits de douane sur le lait frais, le beurre et d’autres produits laitiers. Ainsi, la Suisse ne serait plus seulement submergée de fromage frais comme aujourd’hui, mais aussi de lait et de beurre étrangers. Tout cela au détriment des producteurs de lait suisses. Il serait irresponsable de rester les bras croisés devant cette évolution. L’UDC prend donc les positions suivantes:

  1. L’UDC s’oppose aux mesures d’économie concernant les mesures de compensation des prix pour les produits relevant de la loi sur les produits agricoles transformés et le supplément pour le lait transformé en fromage.
  2. L’UDC exige que le Conseil fédéral soutienne les producteurs dans leurs efforts d’adapter l’offre à la demande en donnant force obligatoire générale aux décisions de la branche. J’ai déposé à ce propos une motion dont je tiens à rappeler qu’elle ne demande nullement un retour au contingentement, mais exige des conditions-cadres mettant les producteurs de lait sur pied d’égalité avec l’industrie de transformation et le commerce lors des négociations de quantité et de prix.
partager l’article
Thèmes
par l’auteur
UDC conseiller national (BE)
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
08.10.2019, de Jacques Nicolet
La politique agricole est un chantier permanent, galopant de réforme en réforme, chacune accompagnée de son lot... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2019
L'UDC juge positives les modifications que le Conseil fédéral a apportées à sa politique agricole. Il s'agit... lire plus
éditorial
partager l’article
02.08.2019, de Pierre-André Page
« Sans eau, nous ne pouvons pas vivre ». Voilà une évidence qui n’a en tous les... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord