Participer
Exposé

Les mesures liées à la pandémie que le Conseil fédéral a adoptées causent des problèmes colossaux à nos PME

Et voilà que ces mesures doivent encore être prolongées. Les dommages causés n’en seront que plus grands. Aucune utilité supplémentaire ne peut en être retirée. Pour ces raisons, l’alliance ici présente, qui réunit les PME et la politique, exige la fin de ces mesures dépassées.

De Hans-Ulrich Bigler, Directeur de l’Union suisse des arts et métiers usam

Mesdames et Messieurs, je vous rappelle que cela fait presque une année, à savoir un an après le début de la pandémie, que l’Union suisse des arts et métiers a demandé au Conseil fédéral de présenter une perspective de sortie de la pandémie pour la Suisse. Pour cela, nous avons proposé un plan d’action, qui prévoyait – et prévoit encore aujourd’hui – une logique de la protection ciblée. Cette logique implique la protection ciblée des groupes vulnérables, c’est-à-dire des personnes âgées et de celles avec des antécédents médicaux, etc., tandis que la grande majorité de la population, et l’économie, devraient reprendre progressivement leurs libertés.

Une année est encore passée depuis. Et qu’est-ce qui a été fait? Au lieu de se résoudre à prendre des mesures ambitieuses, le Conseil fédéral fait le contraire. Depuis maintenant plus ou moins deux ans, l’autoproclamée mais nullement légitime démocratiquement «task force scientifique» continue à entrer en scène, semaine après semaine. Régulièrement, elle projette des scénarios de fin de monde, comme l’effondrement imminent du système hospitalier et sème la panique.

Mais aujourd’hui, nous savons que la grande majorité des prophéties de la task force ne se sont pas réalisées. Les hôpitaux ne sont pas au bord du gouffre et les gens ne meurent pas en grand nombre dans le pays. En d’autres mots: il s’est, en général, passé le contraire de ce que la task force a voulu nous faire croire. En outre, ce qui ressort ces derniers jours, c’est que le simple fait que la task force existe est en vérité la conséquence d’une erreur grossière de la part de l’administration fédérale. C’est bien ce que Daniel Koch, «l’ex-Monsieur Corona» de l’Office fédéral de la santé publique, a publiquement confirmé devant un large public de représentants de PME lors de la conférence d’hiver des arts et métiers à Klosters récemment. En fait, c’est la Commission fédérale d’experts, nommée par la Confédération et démocratiquement légitime, qui aurait dû être mobilisée en cas de pandémie. Mais ça n’a pas été le cas et c’est la task force qui a été nommée à sa place. Et c’est ce que Daniel Koch a clairement dénoncé, et qualifié, je cite, d’«erreur totale».

Aujourd’hui, le Conseil fédéral peut réparer cette erreur. Il peut renvoyer la task force à la maison, reprendre les choses en main et mettre fin à ces mesures qui sont devenues inutiles, comme le certificat COVID, l’obligation de télétravail, l’isolement et la quarantaine. Ce week-end, il y a eu une petite lueur d’espoir pour que les choses aillent réellement dans ce sens. Nous demandons au Conseil fédéral d’avoir le courage de continuer sur cette voie et de rendre la liberté à notre pays et à ses PME. Il est grand temps.

Je vous remercie de votre attention. Vous pouvez poser vos questions maintenant. Les intervenants seront ensuite à votre disposition pour plus de précisions.

partager l’article
Kategorien
#allgemein
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
20.05.2022
Le groupe parlementaire fédéral UDC s’est réuni à Bâle en amont de la session d’été. Ce dernier... lire plus
éditorial
partager l’article
19.05.2022, de Walter Wobmann
La Confédération prévoit une gigantesque collecte de données en vue d’imposer sa politique de transports unilatérale et... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.05.2022
Plus de 41% des étrangers condamnés peuvent rester en Suisse, ce bien que la Constitution prescrive leur... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Armée

La sécurité de la population.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord