Participer
Exposé
Conférence de presse de 11. octobre 2013

Liberté de choix du modèle familial grâce à l’initiative pour les familles

En 2009, le Conseil national et le Conseil des Etats ont décidé que les parents, qui font garder leurs enfants par des tiers contre rémunération, peuvent déduire de leur revenu imposable les frais…

En 2009, le Conseil national et le Conseil des Etats ont décidé que les parents, qui font garder leurs enfants par des tiers contre rémunération, peuvent déduire de leur revenu imposable les frais de garde attestés jusqu’à un maximum de 10 000 francs par an. Nous approuvons vivement cette décision. Cet arrêté fédéral contraint, par le biais de la loi sur l’harmonisation fiscale, les cantons d’introduire également dans leur droit fiscal une déduction pour la garde extrafamiliale des enfants. Les cantons sont cependant libres de fixer le montant maximal de la déduction.

Le système fiscal mis en place exclut de cet avantage les familles qui organisent sous leur propre responsabilité la garde des enfants en les confiant à des grands-parents ou des voisins ou encore en réduisant l’activité professionnelle (job-sharing) d’un ou des deux parents afin de pouvoir garder les enfants à domicile.

L’UDC n’a pas réussi à faire accepter par les Chambres fédérales sa proposition de faire profiter toutes les familles de la déduction pour la garde des enfants. Pour tout de même faire bénéficier toutes les familles de cet avantage fiscal, l’UDC a lancé son initiative populaire "Initiative pour les familles: déductions fiscales aussi pour les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants" qui est libellée dans les termes suivants:

La Constitution fédérale du 18 avril 1999 est modifiée comme suit:

Art. 129, Harmonisation fiscale, al. 4 (nouveau)
4 Les parents qui gardent eux-mêmes leurs enfants doivent bénéficier d’une déduction fiscale au moins égale à celle accordée aux parents qui confient la garde de leurs enfants à des tiers.

La famille est le fondement de notre société. Les enfants sont notre avenir. Toutes les familles, quel que soit le modèle d’organisation familiale choisi, apportent donc une contribution fondamentale à notre avenir. Le travail de père et de mère est certes magnifique et enrichissant, mais il impose aussi des efforts et une responsabilité considérables. L’Etat doit reconnaître et honorer cet effort, et cela pour toutes les familles. Tous les jeunes parents font de leur mieux en accompagnant leurs enfants avec amour et dévouement.

Le fait que l’Etat ne soutienne qu’un seul modèle familial (même doublement dans la plupart des cas), c’est-à-dire celui de la garde extrafamiliale des enfants contre rémunération, en offrant à ces parents non seulement une déduction fiscale, mais le plus souvent aussi des places dans des crèches subventionnées (ce qui représente un coût pour les finances publiques de 12 000 à 18 000 francs par an pour une famille de classe moyenne), est un affront et discrimine massivement les parents qui se chargent eux-mêmes de la garde des enfants. Bref, les parents qui assument toutes leurs responsabilités éducatives sont aujourd’hui désavantagés fiscalement.

Nous nous engageons à tous les niveaux pour le renforcement de la responsabilité individuelle et nous combattons toutes les tendances à déléguer les tâches parentales à l’état. Il n’est donc pas tolérable que les parents, qui font garder leurs enfants par des tiers, profitent fiscalement, alors que ceux, qui assument de leur propre responsabilité la garde de leurs enfants, sont exclus de cet avantage.

Un OUI à l’égalité fiscale décharge donc aussi les familles qui s’occupent elles-mêmes de la garde de leurs enfants.

L’initiative pour les familles a les objectifs suivants:

  • mêmes déductions fiscales pour toutes les familles avec enfants
  • moins d’impôts, de taxes et de redevances pour tous
  • halte à l’étatisation des enfants
  • diversité et liberté de choix des modèles familiaux grâce à la suppres-sion de la discrimination en matière de déductions pour enfants.
partager l’article
par l’auteur
UDC conseillère nationale (BE)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
21.08.2019
La décision de la Commission des institutions politiques du Conseil des Etats (CIP-CE) de rejeter l'initiative "Oui... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
16.08.2019
La Commission des institutions politiques du Conseil national (CIP-CN) refuse de contrôler l'immigration et veut maintenir le... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Armée

La sécurité de la population.

Agriculture

Pour une production indigène.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord