Participer
Exposé
Conférence de presse de 03. janvier 2007

L’UDC en cette année électorale

Pour commencer, je vous souhaite à toutes et à tous une heureuse année et des scoops à ne plus savoir où les mettre. Le premier jour de travail de cette année électorale 2007 nous donne l’occasion de

Pour commencer, je vous souhaite à toutes et à tous une heureuse année et des scoops à ne plus savoir où les mettre.

Le premier jour de travail de cette année électorale 2007 nous donne l’occasion de présenter à Lausanne, Berne et Lugano notre plate-forme électorale fraîchement imprimée. Sa forme et sa couleur sont évocatrices: la Suisse est au cœur des élections 2007 et tous les thèmes qui touchent les citoyennes et les citoyens concernent aussi la Suisse. Le titre de cette brochure facile à lire et richement illustrée en couleur, « Ma maison – notre Suisse », exprime bien la principale préoccupation de notre parti: nous voulons que les habitants de ce pays puissent se sentir aussi bien et aussi sûr en Suisse qu’entre les quatre murs de leur maison, qu’ils puissent y vivre en sécurité et dans la prospérité.

Cette plate-forme sera imprimée avec un premier tirage de 50 000 exemplaires. Comme celle de 2003, elle sera également disponible en librairie. Je rappelle que nous avons écoulé quelque 80 000 exemplaires de notre plate-forme électorale 2003.

Nos objectifs électoraux
L’UDC entend une fois de plus augmenter sa part électorale lors des prochaines élections fédérales et gagner 100 000 électeurs supplémentaires.

Extrêmement ambitieux, cet objectif est aussi lié à la participation. Nous sommes convaincus qu’il existe dans ce pays une « majorité silencieuse » qui, en partie du moins, se sent frustrée et mécontente de la politique actuelle. « De toute façon, ils font ce qu’ils veulent à Berne » – voilà une déclaration que nous entendons souvent. L’UDC veut donner une voix à ces Suissesses et à ces Suisses. Nous voulons – comme nous le faisons déjà d’ailleurs – nous rapprocher des citoyens durant cette campagne. A cet effet, nous avons massivement renforcé la direction de la campagne électorale au niveau du parti suisse. Un directeur de la campagne sera engagé pour chacune des trois régions linguistiques et flanqué d’un secrétariat. Nous renforçons et généralisons ainsi le modèle qui a eu tant de succès en 2003 en Suisse romande avec notre coordinatrice de l’époque. Nous voulons donner une nouvelle patrie politique aux électeurs bourgeois mécontents de la politique actuelle, nous voulons nous adresser aux jeunes citoyennes et citoyens prêts à faire un effort, nous voulons mobiliser des personnes qui ne participent plus guère ou plus du tout à la vie politique.

Rétrospective et perspective
La politique et les politiciens doivent être crédibles et saisissables. L’UDC a fidèlement appliqué ce principe durant les années écoulées. Notre politique était très durable – pour utiliser ce terme à la mode en politique. Dans ce pays où l’on parle volontiers de lassitude politique et où l’on se plaint d’une trop faible participation, l’UDC a assumé une tâche politique de fond. Durant les douze dernières années, l’UDC a fondé en moyenne un nouveau parti chaque semaine à quelque part en Suisse, soit une section locale, un parti de district, un parti de jeunes ou un parti cantonal. Chaque semaine – et cela depuis douze ans – des femmes et des hommes décident de s’engager pour notre pays selon le système de milice. Chaque semaine, un nouveau comité est fondé, de nouveaux statuts sont approuvés, des partis tiennent des assemblées et des séances d’information, des candidats sont nommés, etc.; et ces personnes engagées paient de surcroît une cotisation. Quelque 600 nouveaux partis et environ 30 000 nouveaux membres, voilà le résultat de ce travail. Celles et ceux qui critiquent l’UDC peuvent continuer de le faire à l’avenir. Cette critique nous a rendus forts. Mais les critiques devraient aussi réfléchir au fait qu’ils sont injustes à l’égard de milliers de citoyennes et citoyens qui s’engagent sans compter pour leur pays.

Cet engagement, personne ne peut l’ordonner. Il correspond bien plus à un besoin profond de s’engager pour une Suisse qui s’éloigne de plus en plus des idéaux des milieux qui nous sont proches. C’est avec une profonde inquiétude que ces gens regardent la gauche détruire notre pays depuis plusieurs années. C’est contre cette politique de destruction menée par le camp rouge-vert que se dirige notre campagne pour les élections 2007. Toujours plus d’impôts et de taxes, toujours plus de dettes, toujours plus d’immigration, toujours plus d’abus, de criminalité, de violence – ce développement pousse la Suisse dans la médiocrité. Et c’est précisément ce qui a alarmé les gens.

Contrairement à ce que clament les politologues et les analystes, l’UDC n’est pas le parti des slogans, mais c’est au contraire le parti d’une politique claire menée par des élus fiables. Nous considérons dès lors les élections 2007 comme une nouvelle étape vers une Suisse qui se souvient à nouveau de la proverbiale qualité suisse dans tous les domaines et qui offre sécurité et prospérité à ses habitants.

Ce mouvement populaire vaste et durable qui s’appelle UDC a beaucoup de succès à son actif. Partant du refus de l’EEE, l’UDC a marqué la politique européenne; la voie bilatérale dont on se moquait autrefois est aujourd’hui une maxime; les abus en politique des étrangers et d’asile sont endigués; les naturalisations sans bornes ont été limitées; l’AI qui subit des abus massifs est sur la voie de l’assainissement; dans le domaine des finances, on perçoit une première embellie à l’horizon; des sujets autrefois tabous comme la liberté d’expression des opinions et l’utilité de la loi contre le racisme peuvent être débattus publiquement, etc. Enfin, les entreprises, les PME ainsi que les arts et métiers bénéficient d’un peu plus de marge manœuvre.

L’UDC restera sur sa lancée vers un assainissement durable de la Suisse, également pendant cette année électorale. Nous dressons des barrières quand c’est nécessaire; nous agissons quand d’autres préfèrent fermer les yeux; nous remettons de l’ordre quand l’état des lieux l’exige. Notre plate-forme électorale est notre promesse électorale.

partager l’article
par l’auteur
SVP conseiller national (ZH)
en lire plus
Thèmes et positions
Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique agricole

Pour une production indigène

Religions

S’engager pour nos valeurs

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord