Participer
Exposé

Nous demandons ici ni plus ni moins qu’une stratégie de sortie contraignante

Les préjudices que les mesures décidées par le Conseil fédéral pour lutter contre le coronavirus engendrent pour les PME suisses sont plus importants que le bénéfice escompté. C’est pourquoi, ensemble, nous demandons ici ni plus ni moins qu’une stratégie de sortie contraignante. Et ce, d’autant plus que le taux d’immunité de la population est en augmentation rapide et que la dan-gerosité du variant Omicron est moins importante. Une chose est claire : les mesures pour lutter contre le coronavirus, et en particulier l’obligation de présenter un certificat COVID, doivent être supprimées immédiatement – elles n’apportent tout simplement rien de plus.

De Daniela Schneeberger, Conseillère nationale PLR/BL, vice-présidente de l’Union suisse des arts et métiers usam

Nous l’avons entendu : le télétravail, la quarantaine et l’isolement sont des mesures dépassées qui ne font qu’accroître la pression sur l’économie en ces temps déjà difficiles. Ces mesures nuisent aux entreprises et à leurs employés ; des branches entières subissent des préjudices supplémentaires. Il faut que cela cesse et rapidement.

Une levée immédiate des restrictions économiques est d’autant plus nécessaire

  • que les travailleurs comme les employeurs veulent et doivent travailler à nouveau normalement pour surmonter la crise,
  • qu’ils ne sont plus disposés à accepter des pertes de salaires supplémentaires,
  • et surtout, que toutes ces restrictions ne sont plus justifiées.

Ces derniers jours l’ont montré : aucune surcharge du système de santé n’est à constater. Malgré l’augmentation du nombre de cas de personnes touchées par le variant Omicron, la pression dans les hôpitaux stagne voire baisse, au lieu d’augmenter comme on a pu le craindre. Les scénarios catastrophe élaborés par la Task Force du Conseil fédéral ne se sont pas produits. Par conséquent, les restrictions appliquées sur la base de ces hypothèses ne se justifient plus. Compte tenu de l’évolution rapide de la situation, une prolongation ferme des mesures actuelles jusqu’à la fin mars n’est pas indiquée. Celles-ci sont disproportionnées et s’avèrent plus néfastes que salutaires.

Permettez-moi d’ajouter encore un mot au sujet des certificats COVID qui, aujourd’hui, continuent d’être utilisés, pour ainsi dire, comme un moyen de trier la société. Leur obligation n’est plus justifiée sur le territoire national. En revanche, leur utilisation doit continuer afin de répondre à l’usage initialement prévu : dans le cadre du transport international de voyageurs, pour entrer en Suisse et, le cas échéant, lors de certaines grandes manifestations. Au quotidien, pour se rendre au restaurant ou dans un centre de fitness, ils ne s’avèrent plus nécessaires. Ces certificats n’apportent ici aucune valeur ajoutée, bien au contraire : ils détruisent des valeurs. Nous ne pouvons plus nous le permettre. Il est donc grand temps de dire adieu à ces mesures obsolètes, temps de vivre avec le virus et de revenir progressivement à la normalité, pour nos PME, pour notre pays.

partager l’article
Kategorien
#allgemein
plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
20.05.2022
Le groupe parlementaire fédéral UDC s’est réuni à Bâle en amont de la session d’été. Ce dernier... lire plus
éditorial
partager l’article
19.05.2022, de Walter Wobmann
La Confédération prévoit une gigantesque collecte de données en vue d’imposer sa politique de transports unilatérale et... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
17.05.2022
Plus de 41% des étrangers condamnés peuvent rester en Suisse, ce bien que la Constitution prescrive leur... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Religion

Nous engager pour nos valeurs.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel.031 300 58 58 – fax031 300 58 59 – E-Mail:info@udc.ch – PC:30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord