Participer
Exposé
Conférence de presse de 11. octobre 2013

OUI à des déductions fiscales équitables pour toutes les familles / par Ida Glanzmann CN PDC

Depuis que je suis engagée en politique on m’a interrogé un nombre incalculable des fois sur les possibilités de soutenir les parents qui s’occupent eux-mêmes de la garde de leurs enfants. Cette…

– par Ida Glanzmann, conseillère nationale et vice-présidente du PDC, Altishofen (LU)

Depuis que je suis engagée en politique on m’a interrogé un nombre incalculable des fois sur les possibilités de soutenir les parents qui s’occupent eux-mêmes de la garde de leurs enfants. Cette initiative est la réponse à cette question. Elle est une bonne raison pour moi de prendre au sérieux ces parents, de les soutenir alors qu’ils assument leur responsabilité individuelle et de leur donner le courage nécessaire pour qu’ils puissent concevoir leur vie familiale comme ils l’entendent.

La politique familiale est un thème fort du PDC. Nous nous engageons pour toutes les familles, mais plus particulièrement pour celles de la classe moyenne. Lancée par l’UDC et exigeant une déduction fiscale pour la garde des enfants au sein de la famille, cette initiative reprend une proposition que nous appuyons conformément à notre politique familiale.

La direction du PDC soutient d’ailleurs très clairement ce projet et notre groupe parlementaire s’est également prononcé pour lui avec un rapport de voix de 2/3 contre 1/3. Nous voulons que toutes les familles aient droit au même traitement et qu’elles soient libres de choisir entre la garde familiale et la garde extrafamiliale des enfants. Il n’est pas tolérable que nous privilégions des modèles familiaux particuliers avec des incitations fiscales unilatérales. En exigeant que les familles, qui gardent elles-mêmes leurs enfants, puissent faire une déduction sur leur revenu imposable, nous voulons qu’elles soient traitées sur pied d’égalité par rapport aux parents qui font garder leurs enfants par des tiers et qui ont ainsi droit à une déduction fiscale. L’argument, selon lequel on ne peut pas faire de déduction quand on ne gagne rien, est boiteux: la famille paie ses impôts – dans le cas présent sur le revenu d’une seule personne qui exerce une activité lucrative en dehors de son domicile. Le travail de la personne, qui reste à la maison pour garder les enfants, est précieux et il sera valorisé par une déduction fiscale. Il est important à nos yeux qu’aujourd’hui également les familles puissent s’occuper elles-mêmes de leurs enfants durant un certain temps et qu’un des deux parents renonce de ce fait à une activité professionnelle hors domicile. Les familles, qui réclameront cette déduction, ne le feront certainement pas durant vingt ans. Mon expérience personnelle est que la garde familiale dure trois ou quatre ans et qu’ensuite la majorité des mères et aussi des pères reprennent une activité professionnelle en dehors de leur domicile.

Je suis étonnée que l’on ose comparer la déduction accordée pour la garde familiale des enfants à d’autres déductions fiscales comme par exemple celle pour les frais de déplacement des pendulaires. C’est ignorer que ces familles assument une tâche essentielle pour la société en gardant et en élevant leurs enfants. Elles renoncent durant cette période à un deuxième revenu et pendant ce temps leurs enfants ne sont pas placés dans des crèches souvent subventionnées par l’Etat. Il est important pour nous que ces familles ne soient pas discriminées. Chaque famille doit décider comment elle organise la période où les enfants sont petits, mais il faut aussi que toutes soient traitées sur pied d’égalité, donc que la garde familiale donne droit à une déduction fiscale tout comme la garde des enfants par des tiers.

Le PDC a soutenu l’article constitutionnel sur la politique familiale qui a été soumis au vote populaire ce printemps. Nous ne voulons pas opposer un modèle à un autre, mais nous demandons que les deux modèles aient leur place. Si nous soutenons cette initiative, c’est parce que nous voulons garantir la liberté de choix des familles, un principe qui est inscrit depuis longtemps dans notre programme politique. La proposition de l’initiative est parfaitement réaliste comme le prouvent les cantons qui l’appliquent, dont celui de Lucerne qui l’a d’ailleurs mise en pratique à la suite de l’intervention d’une députée PDC au Grand Conseil.

En soutenant cette initiative, nous répondons aux besoins de toutes les familles.

 

partager l’article
en lire plus
Thèmes et positions
Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique agricole

Pour une production indigène

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique de la culture

La culture est l’affaire de la culture

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord