Participer
Exposé
Conférence de presse de 15. septembre 2006

Politique d’acquisition systématique pour l’armement et l’immobilier

Régulièrement on nous sert l’argument selon lequel le profil des prestations du modèle Armée XXI doit être réduit en raison des programmes d’allègement budgétaire 2003 et 2004. En réalité, le problème

Régulièrement on nous sert l’argument selon lequel le profil des prestations du modèle Armée XXI doit être réduit en raison des programmes d’allègement budgétaire 2003 et 2004. En réalité, le problème de fond se situe au niveau des dépenses d’exploitation qui sont trop élevées (personnel, exploitation et infrastructure pour les missions de maintien de la paix, troupe, entretien immobilier, acquisition et entretien du matériel de remplacement, etc.).

Bien que durant les dix ans écoulés le nombre de membres de l’armée ait été ramené de 400 000 à 200 000 (120 000 + réserve de 80 000), les dépenses d’exploitation sont restés quasiment au même niveau (2,4 milliards de francs). De fait, les charges d’exploitation par membre de l’armée ont doublé. En revanche, les dépenses d’armement ont diminué. Ces développements contradictoires ne peuvent pas être simplement expliqués par des arguments comptables. De surcroît, il faut rappeler que la réserve n’est même pas complètement équipée. Et il n’est pas tenu compte non plus du transfert de la société RUAG.
Rapport entre les dépenses d’exploitation et les dépenses d’armement

  1996 1997 1998 1999 2000 2001 2002 2003 2004 2005 2006
 Budget
Dép. d’exploitation 50% 54% 55% 58% 60% 64% 63% 66% 61% 62% 64%
Dép. d’armement 50% 46% 45% 42% 40% 36% 37% 34% 39% 38% 36%

Ces chiffres suscitent les questions suivantes:

  • a-t-on durant les dix ans écoulés entretenu et remplacé le matériel réellement utile (acquisitions de remplacement)?
  • a-t-on fait durant les dix ans écoulés les investissements immobiliers réellement nécessaires?avec quel matériel et à quel niveau la troupe doit-elle être équipée pour assumer le mandat principal d’Armée XXI (défense)?
  • la réforme Armée XXI est-elle réellement appliquée selon la décision populaire de 2003?
  • les dépenses d’exploitation excessives sont-elles dues à une application dispersée d’Armée XXI?
  • pourquoi l’administration « hydrocéphale » du DDPS ne diminue-t-elle pas proportionnellement à la réduction des effectifs de l’armée?

Questions sans réponse
Partant de ces constats et de ces questions ouvertes, les membres UDC de la sous-commission des finances DDPS ont exigé un supplément d’informations. Lorsque les réponses auront été données, l’UDC poursuivra son analyse. Le fait est cependant que le message immobilier, le programme d’armement, le plan financier, l’étape de développement 08/11, le concept de stationnement, le concept de montée en puissance, etc. sont à tel point imbriqués les uns dans les autres qu’il est indispensable de procéder à une appréciation globale de cette évolution. Toute autre manière de faire serait politiquement irresponsable.

L’UDC approuvera certes le message immobilier et le programme d’armement, mais elle demandera le report des projets liés à l’étape de développement 08/11. Le Parlement devra en discuter en détail avant d’ouvrir ces crédits. L’UDC déposera des interventions parlementaires dans ce sens durant cette session d’automne.

L’UDC exige que le programme d’armement et le message immobilier continuent de garantir sans compromis aucun le mandat principal d’Armée XXI, à savoir la défense du pays et de sa population. Les dépenses d’exploitation, soit en particulier les coûts de l’administration « hydrocéphale » du DDPS, doivent baisser massivement au profit de la formation et de l’équipement de l’armée.

Pour disposer d’une armée crédible, nous n’avons pas forcément besoin partout de technologies de pointe qui nous rendent dépendantes de l’étranger. Il est plus utile de rechercher un bon équilibre entre conduite militaire, garantie de la sécurité et aptitude au combat.

plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Maximilian Reimann
La directive citoyenne de l‘UE ouvrirait la porte de notre système de sécurité sociale aux citoyens de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Yves Nidegger
Les aberrations du système suisse des sanctions doivent être éliminées, et vite. Mais le Conseil des Etats... lire plus
Consultation
partager l’article
12.02.2019
L'UDC rejette catégoriquement la modification de la loi sur les armes du 28 septembre 2018 et par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Politique de la famille

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique de l'économie

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique de la formation

Système de formation axé sur la pratique au lieu de réformes à répétition

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord