Participer
Exposé

Pour ne pas entrer dans l’UE – votez UDC!

L’UDC est de loin le parti suisse comptant le plus d’électeurs et son groupe parlementaire est aussi largement le plus nombreux au Conseil national. Au Conseil des Etats, en revanche, l’UDC est…

L’UDC est de loin le parti suisse comptant le plus d’électeurs et son groupe parlementaire est aussi largement le plus nombreux au Conseil national. Au Conseil des Etats, en revanche, l’UDC est fortement sous-représentée avec seulement six sièges. Constituant autrefois un bastion de stabilité à forte empreinte bourgeoise, la Petite Chambre se désintéresse aujourd’hui de la Suisse pour lorgner en permanence vers Bruxelles. Conséquence: si le Conseil des Etats conserve sa composition actuelle après les élections du 23 octobre 2011, il continuera de pousser la Suisse à gauche et en direction de l’UE.
!
Lors des élections fédérales d’octobre prochain, l’UDC se concentrera sur le Conseil des Etats. Il s’agit de déplacer les accents afin que dans la question de l’adhésion à l’UE, aussi, le peuple soit représenté conformément à son opinion majoritaire. L’absence de transparence est un autre problème marquant les débats de la Chambre des cantons. Contrairement au Conseil national, le Conseil des Etats n’affiche pas la manière dont votent ses membres. « Ce qui compte, ce sont les cerveaux », nous dit-on régulièrement. Mais en réalité, ce qui compte à la fin de la journée, c’est la manière dont ces fameux cerveaux s’engagent pour notre Suisse et ses intérêts. Notre tâche est évidente: l’UDC a l’obligation de participer aux élections au Conseil des Etats. Notre objectif est de nous présenter dans tous les cantons avec nos propres candidats à la Petite Chambre.

Les élections complémentaires au Conseil des Etats dans le canton de Berne illustrent parfaitement la problématique: seul Adrian Amstutz est un adversaire déclaré de l’adhésion à l’UE, alors que les deux autres candidates, Ursula Wyss (PS) et Christa Markwalder (PLR), veulent conduire la Suisse tout droit dans l’UE. Conclusion: celles et ceux qui ne veulent pas entrer dans l’UE élisent Adrian Amstutz au Conseil des Etats. A côté de l’indépendance de la Suisse et de la démocratie directe, il s’agit aussi de l’immigration incontrôlée qui a apporté de nombreux inconvénients et problèmes à la Suisse. Songeons simplement à la pression sur les salaires, aux menaces pesant sur les institutions sociales, à la concurrence d’une main-d’œuvre bon marché importée de l’étranger. Et, parallèlement, le nombre de malfaiteurs étrangers ne cesse de croître. Il est grand temps de corriger le cap – aussi au Conseil des Etats.

L’objectif premier de cette nouvelle année est donc de remporter une victoire électorale en octobre afin que nous puissions poursuivre avec encore plus de vigueur nos objectifs « Non à l’adhésion à l’UE » et « Limiter l’immigration ». Le but annoncé de l’UDC est d’atteindre une part de suffrages de 30% et de renforcer au Conseil des Etats également la défense des intérêts suisses. Nous y travaillerons de toutes nos forces. L’UDC est la garante de l’indépendance suisse et cherchera donc par tous les moyens à empêcher une adhésion. Mais pour cela l’UDC doit avoir une représentation forte au Conseil national et au Conseil des Etats. Seule une Suisse libre est aussi une Suisse forte et sûre.

La liberté et l’indépendance de la Suisse comprennent aussi le droit de chaque citoyenne et de chaque citoyen de posséder légalement une arme et de garder l’arme de service à domicile. Voilà le fondement de notre armée de milice et, partant, de la neutralité permanente et armée de la Suisse. C’est avant tout une question de responsabilité individuelle des citoyennes et des citoyens. Il est illusoire de penser que la sécurité de la Suisse peut être renforcée par le désarmement des membres de l’armée. L’immense majorité des abus sont en effet commis avec des armes acquises illégalement. Il faut donc déposer dans l’urne un non sec et sonnant le 13 février 2011 en votant sur l’initiative anti-armes.

Engageons-nous tous ensemble durant cette nouvelle année pour notre pays: les Suisses votent UDC!

 

partager l’article
par l’auteur
SVP conseiller national (SG)
en lire plus
Thèmes et positions
Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Défense nationale

Pour la sécurité du pays et de ses habitants

Politique extérieure

Indépendance et autodétermination

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique de la sécurité

Punir les criminels au lieu de les chouchouter

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord