Participer
Exposé
Conférence de presse de 09. février 2004

Scrutin du 16 mai: voter pour l’emploi et des œuvres socia-les sÛres

La prochaine votation populaire fédérale est fixée au 16 mai. Les trois objets soumis au peuple – 11e révision de l’AVS, train de mesures…

La prochaine votation populaire fédérale est fixée au 16 mai. Les trois objets soumis au peuple – 11e révision de l’AVS, train de mesures fiscales et augmenta-tion de la TVA – sont d’une grande portée financière et économique. Cela fait longtemps que le souverain ne s’est plus prononcé sur des projets ayant des conséquences financières aussi lourdes. Cette votation porte sur un montant fis-cal de plus de six milliards de francs au total. Six milliards de francs que les ci-toyennes et les citoyens possèdent ou ne possèdent pas. Six milliards de francs qui restent sous la responsabilité de chacune et de chacune dans le circuit éco-nomique ou qui sont prélevés obligatoirement pour disparaître dans les caisses de l’Etat.

Comme la votation d’hier, celle du 16 mai prochain se déroulera dans un contexte politique agité. Les élections législatives d’octobre dernier et les élec-tions du 10 décembre au Conseil fédéral ont provoqué un resserrement des rangs de la gauche, des syndicats et des Verts. Après des années d’absence, un mouvement de femmes de gauche est à nouveau apparu. La cible commune de la gauche – une droite renforcée avec l’UDC et un prétendu glissement à droite du Conseil fédéral – dissimule l’absence d’une politique forte de la gauche et conduit à un mouvement de solidarité à gauche du centre.

Avec des slogans émotionnels du type profiteurs, cadeaux fiscaux pour les ri-ches, néolibéralisme, démantèlement social, rapine contre les cantons et d’autres du même genre, le camp rouge-vert tente d’exacerber les sentiments de la popu-lation. Au centre, deux partis recherchent désespérément non seulement un pré-sident, mais aussi un programme politique qui puisse être accepté par tous mal-gré les opinions fortement divergentes régnant dans ces formations. Et, malheu-reusement, les associations économiques se présentent en ordre dispersé devant les trois objets soumis au peuple.

Les objets des prochaines votations concernent au plus haut point la politique bourgeoise, donc la croissance économique, la sécurité de l’emploi, la lutte contre la destruction de l’AVS. La politique de gauche se contente de redistri-buer, de pousser à la consommation des ressources de l’Etat sans s’inquiéter le moins du monde du coût de ces opérations. Cette politique est aveugle, irrespon-sable, contraire à la solidarité. La gauche veut nous faire vivre aux frais des gé-nérations à venir. Les jeunes d’aujourd’hui devront non seulement payer nos det-tes et les intérêts de celles-ci, mais ils auront en plus à effacer l’ardoise d’une croissance effrénée des institutions sociales. La politique de la gauche menace la prospérité et détruit l’AVS. La politique de la gauche est antisociale, parce que la gauche refuse obstinément d’admettre qu’elle scie depuis longtemps la branche sur laquelle nous sommes tous assis.

Celles et ceux qui aiment ce pays, qui se soucient du bien-être des générations à venir, qui veulent sauvegarder la prospérité et la sécurité sociale, doivent refuser absolument que six milliards de francs supplémentaires soient tirés des poches des contribuables. La vraie politique sociale est celle de l’UDC, une politique qui ménage les ressources, qui empêche l’Etat d’avaler tout cru ses citoyens, qui veille à ce qu’il reste à chacune et à chacun assez d’argent pour vivre et s’épa-nouir. Des impôts légers encouragent la création d’emplois. Les emplois assurent à long terme les œuvres sociales. C’est forte de cette conviction bourgeoise et libérale que l’UDC s’oppose catégoriquement, en vue des votations du 16 mai prochain, à la politique de la terre brûlée pratiquée par la gauche.

par l’auteur
UDC conseiller national (ZH)
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
31.01.2019, de Diana Gutjahr
62,96% des votants ont approuvé en 2013 le principe d'une utilisation économe du sol suisse. Les cantons... lire plus
Exposé
partager l’article
26.01.2019, de Céline Amaudruz
En ce moment-même se déroule en France le onzième samedi de protestation organisé par les gilets jaunes,... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Liberté et sécurité

Défendre la liberté menacée.

L’être humain, la famille, la communauté

Responsabilité individuelle au lieu de mise sous tutelle.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Nous sommes la patrie

La Suisse a sa propre histoire, une histoire marquée par sa diversité culturelle, ses traditions, ses valeurs et par les femmes et les hommes qui cohabitent pacifiquement dans ce pays.

Politique concernant les étrangers

Ramener l’immigration à un niveau raisonnable.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord

Êtes-vous prêt à vos engager pour une Suisse sûre et libre ?

Participe - garantir le succès des élections

Engage-toi avec nous:

Je donne mon temps pour une Suisse libre et sûre