Participer
Exposé
Conférence de presse de 11. septembre 2003

Violence chez les jeunes: cela aussi, nous le devons aux autres partis!

Agressivité, violence, atteintes à l’intégrité physique et mentale, destructions d’équipements scolaires et même de jardins d’enfants, tout cela fait malheureusement partie du quotidien aujourd’hui…

Marianne Steiner, vice-présidente des Femmes UDC, Kaltbrunn (SG)

Agressivité, violence, atteintes à l’intégrité physique et mentale, destructions d’équipements scolaires et même de jardins d’enfants, tout cela fait malheureusement partie du quotidien aujourd’hui. La situation est alarmante et se reflète clairement dans la statistique pénale.

Qui est responsable de ce chaos?

La réponse à cette question est facile à donner: les milieux socialistes et autres bien-pensants qui ont défendu le laisser-faire en politique et aussi dans la vie sociale et qui n’ont cessé de promouvoir l’éducation antiautoritaire. Par ce mode d’éducation, les parents renoncent dès la naissance de leurs enfants aux responsabilités qui leur incombent de fait. Les petits humains sont pour ainsi dire jetés dans l’eau froide puisqu’ils doivent savoir, dès leur arrivée sur terre, ce qui est bien et ce qui est mal. On ne leur donne ni lignes directrices, ni repères et on ne leur impose aucune limite, bien qu’ils en demandent et qu’ils en aient d’ailleurs toujours demandé. Résultat de cette d’éducation: un accroissement inquiétant du nombre de jeunes malfaiteurs. Les Femmes UDC refusent d’assister les bras croisés à cette évolution.

Le courage de revenir en arrière

Il est grand temps de faire une halte, de considérer le trajet parcouru et de tirer les leçons des erreurs du passé. Nous appelons tous les parents à donner à leurs enfants – dès la naissance – des lignes directrices, des repères et des limites. C’est bien connu, un enfant apprend plus facilement qu’un adulte. Nous tous, les enfants comme les adultes, nous avons besoin de lignes directrices et de repères. C’est même là une condition indispensable à la cohabitation pacifique dans la société. Voilà la seule manière de régler le problème de la violence. Des limites doivent être fixées et celles et ceux qui les dépassent devront subir les conséquences de leur attitude.

Les Femmes UDC demandent un

durcissement du droit pénal des mineurs.

La consommation de drogues augmente et, avec elle, les affections physiques et mentales des jeunes. Les délits violents sont en règle générale liés à la consommation de stupéfiants. La sensibilisation des enfants aux conséquences fatales de la consommation d’alcool et de drogues doit commencer dans la famille et se poursuivre systématiquement dans les écoles et institutions de formation.

Les Femmes UDC demandent

une répression plus sévère du trafic et de la consommation de drogues chez les jeunes.

L’intention manifestée par l’Office fédéral de la santé publique de libéraliser les drogues douces a déjà eu des effets catastrophiques. La consommation de drogues ne cesse d’augmenter et ses conséquences néfastes sur la santé sont de plus en plus visibles.

Les Femmes UDC demandent

la réorientation de la politique irresponsable de la Confédération en matière de drogues.

Une fois de plus, le monde politique suisse cherche à occuper une première place dans un triste classement international. Cette évolution est dangereuse. Des études récentes confirment une fois de plus que les drogues ne sont pas simplement un produit de consommation, mais qu’elles nuisent gravement à la santé physique et mentale.

Les femmes UDC s’opposent donc catégoriquement à la légalisation des drogues dites douces.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
Journal du parti
partager l’article
13.03.2019, de Maximilian Reimann
La directive citoyenne de l‘UE ouvrirait la porte de notre système de sécurité sociale aux citoyens de... lire plus
Journal du parti
partager l’article
20.02.2019, de Yves Nidegger
Les aberrations du système suisse des sanctions doivent être éliminées, et vite. Mais le Conseil des Etats... lire plus
Consultation
partager l’article
12.02.2019
L'UDC rejette catégoriquement la modification de la loi sur les armes du 28 septembre 2018 et par... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique sociale

Consolider les institutions sociales – combattre les abus

Politique financière

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Propriété

Contre l’expropriation, pour la protection de la sphère privée

Politique des médias

 Plus de diversité, moins d’Etat

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique Environnementale

Un environnement intact pour nous et nos descendants

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5
Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord