Participer

De quoi s’agit-il?

L’initiative Monnaie pleine veut que plus aucune banque ne puisse émettre de monnaie scripturale pour octroyer des crédits. Elle veut imposer à la Banque Nationale, contre son gré, le contrôle total de la masse monétaire.
Selon l’initiative, l’argent électronique devrait être garanti à 100 % par la Banque Nationale Suisse (BNS), au même titre que les pièces et les billets. Pour cela, elle veut obliger toutes les banques à gérer les comptes pour le trafic des paiements des clients en dehors de leur bilan et à ne pas investir les fonds qui s’y trouvent. Les initiants pensent pouvoir ainsi éviter les crises des marchés financiers et garantir qu’aucun avoir ne se perde en cas de faillite bancaire.

La Banque Nationale devrait distribuer des milliards par année
La monnaie pleine est de l’argent mis en circulation par la Banque Nationale par simple donation. Chaque franc créé ne sert donc pas, comme aujourd’hui, à acheter des devises ou des actions, mais est donné à la Confédération, aux cantons et aux ménages privés. En contrepartie, la BNS reçoit… rien.

La Suisse – un cobaye
Le concept de la monnaie pleine n’a pas ses racines en Suisse, mais est porté par un mouvement international, soutenu activement en termes de personnes et de finances depuis l’Allemagne. La Suisse est le terrain choisi pour tester cette idée à haut risque qu’aucun pays n’a encore acceptée.

En un mot: Qu’est-ce qui est contre?

Un projet risqué
Aucun autre pays n’a expérimenté un système de monnaie pleine par le passé. Et voilà que la Suisse devrait servir de cobaye…

Un projet onéreux
La monnaie pleine empêcherait les banques de faire travailler les fonds déposés sur les comptes courants de leurs clients. Cela renchérirait les prestations de services financiers, les hypothèques et les crédits. Les ménages et les PME en paieraient le prix.

Un projet dangereux
L’initiative contraindrait la BNS à mettre de la monnaie en circulation sans contrevaleur, ce qui l’exposerait à une énorme pression politique.

Un projet inutile
La monnaie pleine n’aurait pas empêché la crise financière de 2008. Depuis lors, la réglementation bancaire a été considérablement renforcée. Mais les auteurs de l’initiative veulent revenir en arrière…

Plus d’informations:

> Site du comité des partisans pour le « Non » à l’initiative

> Page Facebook du comité des partisans pour le « Non » à l’initiative

Message du parlement

Thèmes et positions
Politique de la santé

Qualité grâce à la concurrence

Politique du sport

Bon pour le corps et l’esprit

Politique des transports

Se déplacer librement sans obstacle chicanier

Le cas particulier suisse

Pour une Suisse indépendante et sûre d’elle

Religions

S’engager pour nos valeurs

Politique des étrangers

Limiter l’immigration

Citoyen et l'Etat

Défendre la liberté menacée

Politique d'asile

Régler enfin le chaos dans le secteur de l’asile

Politique de l'énergie

Pour un approvisionnement énergétique sûr et avantageux

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Recommander cette page par E-Mail


Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord