Participer
Consultation

Loi fédérale sur le transport souterrain de marchandises (Cargo sous terrain CST)

L’UDC soutient ce projet de loi à la condition qu’il soit définitivement exclu que la Confédération participe au financement du projet Cargo sous terrain.

La politique d’immigration de la Confédération a eu pour effet qu’en l’espace de seulement 12 ans environ un million de personnes supplémentaires se sont installées en Suisse. Les scénarios de l’Office fédéral de la statistique annoncent même 9,5 millions d’habitants d’ici à 2030. Les milieux qui souhaitent une telle immigration et qui en sont responsables doivent en supporter les conséquences. L’une d’entre elles est une augmentation massive de la mise à contribution des infrastructures, notamment celles destinées aux transports.

Le besoin est donné
Les perspectives d’ici à 2040 en matière de transports partent de l’hypothèse que la pression du marché entraînera une augmentation des transports de marchandises sur la route et sur le rail. Les quantités de marchandises (en tonnes) transportées sur la route et le rail progresseront selon ces prévisions de 25% entre 2010 et 2030. Les entreprises de transport devront relever les défis posés par le développement du marché national et international. Ils s’y attèlent d’ailleurs dès à présent. Il est donc juste de l’avis de l’UDC que le législateur n’oppose pas d’obstacles à des projets comme CST.

La Confédération n’a pas à intervenir dans les transports de marchandises
La Confédération doit éviter le plus possible d’intervenir dans le marché de la logistique et du transport de marchandises. L’UDC soutient notamment la privatisation progressive de CFF Cargo. En particulier, l’Etat doit s’abstenir d’affaiblir les acteurs privés par rapport au rail, voire de les discriminer par des subventions publiques. Il est juste de laisser aux cantons concernés la compétence de définir concrètement les installations de Cargo sous terrain ainsi que le tracé des lignes souterraines.

L’UDC soutient également la Confédération quand elle exige que l’actionnariat soit composé en majorité d’investisseurs suisses (il s’agit là d’un exemple de protection d’installations stratégiques contre des reprises étrangères).

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
22.08.2019, de Christian Imark
Le projet de loi sur le CO2, que la commission de l'environnement du Conseil des Etats a... lire plus
Consultation
partager l’article
04.07.2019
L'UDC n'est pas d'accord avec le projet d'ordonnance mis en consultation. Celui-ci contient des points qui ont... lire plus
Journal du parti
partager l’article
18.06.2019, de Adrian Amstutz
Le peuple et les cantons ont clairement dit oui à l‘élimination des goulets d‘étranglement et de la... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Environnement

Un environnement où il fait bon vivre aujourd’hui et demain.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Agriculture

Pour une production indigène.

Armée

La sécurité de la population.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord