Participer
Consultation

Modification de la loi sur les banques

Le SVP soutient l’orientation de la révision partielle de la loi sur les banques dans le domaine de la protection des déposants, respectivement de la protection des dépôts, ainsi qu’au niveau du droit de l’insolvabilité et de la ségrégation. Cette réforme améliorera la protection des déposants et renforcera la confiance dans la place financière suisse. Lors de la mise en œuvre, il s’agira cependant de veiller à ce que les coûts d’application pour les institutions concernées demeurent raisonnables et que toutes les formes d’entreprise soient prises en compte.

Les modifications proposées de la loi sur les banques améliorent la sécurité juridique en ce qui concerne les droits des propriétaires et des créanciers dans le cadre d’une restructuration bancaire. En cas d’insolvabilité, le système actuel de garantie des dépôts, qui a fait ses preuves en principe, n’est pas remis en cause. Toutefois, la proposition se concentre trop unilatéralement sur les sociétés anonymes, de sorte qu’il faut s’assurer que l’application du projet demeure réalisable, quelle que soit la forme de l’entreprise (par exemple les coopératives).

En ce qui concerne le délai de paiement en cas d’insolvabilité, la réduction de cette période de 20 jours à 7 jours renforcera la confiance dans la place financière. Par la même occasion, la réduction du délai n’aboutit pas à une spécialité suisse, car l’UE et les principes de l’Association internationale des assureurs-dépôts (International Association of Deposit Insurers IADI) connaissent également une ligne directrice de 7 jours.

En ce qui concerne le mode de financement des versements en cas d’insolvabilité, la création d’un fonds « ex ante » est à saluer, car ce système assure la liquidité du système financier. Toutes les banques participent à l’alimentation du fonds selon le principe de solidarité, en particulier une entreprise devant envisager une future restructuration, ce qui est un aspect positif.

Dans la ségrégation prévue, la séparation des fonds propres et des avoirs des clients en termes d’éléments de fortune comptabilisés sera étendue à l’ensemble de la chaîne de protection, y compris le premier maillon à l’étranger. Ce procédé améliorera la protection des investisseurs tout en renforçant les exigences imposées aux institutions en matière d’information. Il faut cependant veiller à ce que l’obligation d’informer n’entraîne pas des coûts excessifs par rapport à l’utilité qu’on peut en attendre (p. ex. informations électroniques normalisées à l’intention des clients).

plus sur le thème
Communiqué de presse
partager l’article
21.02.2020
Réuni aujourd'hui à Muotathal (SZ), le groupe parlementaire UDC s'est clairement prononcé contre l'introduction d'une "rente de... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
19.02.2020
Le Conseil fédéral souhaite que la Suisse participe avec un montant de 297 millions de francs à... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
31.01.2020
En publiant aujourd'hui sa statistique de l'asile, la Confédération cherche comme de coutume à minimiser les conséquences... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Soutenir la propriété – renforcer la liberté

Non aux expropriations, oui à la protection de la sphère privée.

Institutions sociales

Garantir les institutions sociales – combattre les abus.

Finances, impôts et redevances

Plus pour la classe moyenne, moins pour l’Etat.

Economie et prospérité

Plus de liberté économique et moins de bureaucratie.

Sécurité, droit et ordre

Protéger les victimes et pas les délinquants.

Armée

La sécurité de la population.

Formation

Stopper les réformes prétentieuses et irréalistes– revenir à une formation axée sur la pratique.

Politique étrangère

Indépendance et autodétermination.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord