Participer
Consultation

Modification de l’ordonnance 2 sur l’asile et de l’ordonnance sur l’intégration des étrangers; mise en œuvre de l’Agenda Intégration Suisse et indemnisation des cantons pour les frais se rapportant aux mineurs non accompagnés dans le domaine de l’asile et des réfugiés

L’UDC s’oppose à l’orientation de la politique d’intégration du Conseil fédéral et rejette donc les modifications proposées de ces ordonnances. La réussite d’une intégration dépend principalement de la volonté et de l’engagement de l’étranger ou de l’étrangère souhaitant demeurer en Suisse. En outre, les adaptations proposées risquent de mélanger encore plus les catégories de réfugiés, respectivement de migrants. Les personnes admises provisoirement doivent par principe être exclues des mesures d’intégration pour éviter des incitations contreproductives. Faute de quoi ce statut temporaire sera encore plus souvent revendiqué abusivement par des migrants économiques dont les pays d’origine refusent de reprendre leurs propres ressortissants.

L’UDC est persuadée que la volonté de s’intégrer doit venir en priorité des personnes concernées. L’intégration ne constitue pas une tâche de l’Etat. Voilà une raison suffisante pour s’opposer au triplement du forfait d’intégration.

L’UDC refuse en outre que les personnes admises provisoirement soient activement intégrées. Faut-il donc rappeler que des personnes admises provisoirement ont bénéficié d’un accueil provisoire parce que des raisons particulières (la décision de renvoi ou d’expulsion ne peut pas être exécutée ou son exécution n’est pas acceptable) empêchent leur départ de Suisse? Ces personnes vivent par définition temporairement en Suisse et doivent quitter le pays le plus rapidement possible. Plus elles sont intégrées, moins leur départ de Suisse paraît réaliste. Il est évident que l’admission provisoire risque fort d’être exploitée abusivement comme un nouveau canal d’immigration par des personnes qui ne peuvent faire valoir ni un droit à l’asile, ni un droit d’immigrer pour des motifs professionnels.

Ce projet et, plus particulièrement, l’augmentation des forfaits d’intégration ou de prise en charge semblent effectivement servir à amortir ou à retarder les conséquences négatives de la mauvaise politique d’asile que le Conseil fédéral pratique depuis des années. L’UDC s’oppose à cette proposition qui s’attaque aux symptômes et non à la racine du mal. Elle exige au contraire une action politique qui combat les facteurs poussant les coûts à la hausse. Il s’agit notamment de veiller à un renvoi plus systématique des personnes admises provisoirement et aussi de s’interroger de manière critique sur la nécessité de l’onéreuse prise en charge de requérants d’asile prétendument mineurs.

partager l’article
Thèmes
plus sur le thème
éditorial
partager l’article
06.05.2019, de Thomas Matter
L'immigration incontrôlée en Suisse pose de plus en plus de problèmes. Il reste aux Suissesses et aux... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
02.05.2019
Dans le projet de nouvelle orientation de la coopération au développement présenté aujourd'hui, l'UDC salue en particulier... lire plus
Communiqué de presse
partager l’article
01.05.2019
Il est interdit aux réfugiés reconnus en Suisse de se rendre dans leur pays d'origine ou leur... lire plus
en lire plus
Thèmes et positions
Energie

Pour un approvisionnement énergétique qui a de l’avenir.

Agriculture

Pour une production indigène.

Culture

La culture n’est pas une tâche de l’Etat.

Transports

Halte aux bouchons et aux mesures chicanières dans le trafic routier.

Médias

Plus de diversité, moins d’Etat.

Politique d'asile

Corriger enfin le chaos qui règne dans la politique d’asile.

Internet et numérisation
Pour un internet libre.
Santé

La qualité grâce à la concurrence.

Sport

Un esprit sain dans un corps sain.

Médias sociaux
Retrouvez nous sous:
Ou ouvrez notre fenêtre de médias sociaux. Toutes les publications et images sur une page.
Newsletter
Vous souhaitez rester informés des nouveautés et actions de l'UDC? Abonnez vous à notre newsletter!
Union démocratique du centre UDC
Tel. 031 300 58 58 – fax 031 300 58 59 – E-Mail: info@udc.ch – PC: 30-8828-5

Partager cette page

Nous utilisons des cookies pour personnaliser le contenu et les publicités, proposer des fonctionnalités pour les médias sociaux et pour analyser l'accès à notre site. Nous fournissons également des informations sur l'utilisation de notre site Web à nos partenaires des médias sociaux, de la publicité et de l’analyse. Voir les détails
Je suis d'accord